Hautes-Alpes : le SDIS 05, une force volontaire qui doit réussir à se rendre disponible

Hautes-Alpes : le SDIS 05, une force volontaire qui doit réussir à se rendre disponible

SÉCURITÉ / Avec plus de 330 conventions de disponibilité signées dont 78% avec des collectivités, le secteur privé prend de plus en plus conscience de l’importance de libérer ses employés

 

- Hautes-Alpes -

 

Encadrés par 80 pompiers professionnels, les effectifs du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Hautes-Alpes sont majoritairement composés de volontaires qui représentent 1.200 à 1.300 personnes. Alors que 92% des interventions sont réalisées par ces derniers, la question de la disponibilité peut rapidement devenir un problème pour assurer au mieux la mission de secours du SDIS 05.

 

« La chambre régionale des comptes a dit que le SDIS 05 est économe mais fragile sur la partie disponibilité de nos pompiers », Marcel Cannat

 

Avec plus de 330 conventions signées dont 78% avec des collectivités, le secteur privé prend de plus en plus conscience de l’importance de libérer ses employés. C’est notamment le cas de la société EMC qui a signé ce mardi à Gap ce fameux partenariat pour cinq de ses collaborateurs. Ils pourront désormais effectuer une astreinte opérationnelle et partir cinq jours en formation par an durant leur temps de travail. Même si les signataires aussi bien privés que publics souhaitent valoriser l’engagement citoyen de ces hommes et de ces femmes, ils sont aussi convaincus par les aspects avantageux de ces conventions de disponibilité. Des conventions vitales pour le bon fonctionnement des 30 centres de secours haut-alpins selon le président du SDIS 05, Marcel Cannat.

 

Alors qu’un important incendie mobilise les pompiers bas-alpins depuis ce mardi après-midi, une soixantaine de leurs homologues haut-alpins est actuellement positionnée sur le massif du Castellet dans le Var pour défendre l’arc méditerranéen en cas de besoin. Un engagement salué pour son professionnalisme et son efficacité par les autres soldats du feu de la Région d'après Marcel Cannat qui a lui-même effectué une relève samedi dernier en tant qu’ancien pompier.

 

C.Lourenço