Hautes-Alpes : une affaire qui marche avec le Tour de France

Hautes-Alpes : une affaire qui marche avec le Tour de France
© Patrick Domeyne

TOURISME / ÉCONOMIE / Au total, 309.000 spectateurs ont été présents sur le département en quatre jours pour des retombées économiques directes qui dépasseront les 15 millions d’euros

 

- Hautes-Alpes -

 

Les Hautes-Alpes et le Tour, une affaire qui marche. Alors que la Grande Boucle a quitté les routes du département ce jeudi, c’est déjà l’heure du bilan et il est plus que positif selon l’Agence de Développement des Hautes-Alpes. Avec la cyclosportive du 10 juillet, l’arrivée au col du Granon et le départ de Briançon en quatre jours, les hébergements touristiques ont été occupés à hauteur de 60% à Serre Chevalier Briançon, soit une hausse de 32% par rapport aux étés 2020 et 2021 pendant la même période. Au total, 309.000 spectateurs ont été présents pour des retombées économiques directes qui dépasseront les 15 millions d’euros. Des retombées également médiatiques grâce à des pics d’audience à 6,9 millions de téléspectateurs sur France Télévisions pour l’arrivée du 13 juillet. Un énorme coup de projecteur pour le territoire que le scénario sportif haletant n’a fait qu’amplifier. « Le Col du Granon est entré dans la légende. L’effet de traîne du Tour de France 2022 sera considérable et nombreux seront les cyclistes qui viendront du monde entier pour découvrir ce col qui ne ressemble pas aux autres », conclut Yvan Chaix, directeur de l’Agence de Développement.

 

C.Lourenço