Hautes-Alpes : une étape du Tour sur le terrain de jeu du 7ème BCA

Hautes-Alpes : une étape du Tour sur le terrain de jeu du 7ème BCA

SPORTS / SÉCURITÉ / Présent sur le Briançonnais depuis 2012, le 7ème bataillon de chasseurs alpins de Varces utilise les anciens baraquements militaires de la Cité Vauban pour s’entrainer dans le secteur tout au long de l’année

 

- Hautes-Alpes -

 

Alors que les coureurs de la Grande Boucle sont arrivés ce mercredi après-midi dans la très haute montagne en allant au-dessus des 2.400 mètres d’altitude, les amoureux du cyclisme ne sont pas en reste avec des cyclotouristes venus en masse sur les routes du Briançonnais. En effet, le vélo était la seule façon possible pour gravir le col du Granon dans la matinée et ainsi être aux premières loges pour acclamer les champions du Tour de France. Parmi ces courageux, une dizaine de membres du 7ème bataillon de chasseurs alpins de Varces était au rendez-vous de l’un des plus grands évènements sportifs au monde. 

 

 

#Avecnosblessés

Ils n’ont pas eu le droit aux encouragements endiablés réservés aux Thibaut Pinot et autres Romain Bardet mais ces soldats français auraient pu donner de bons conseils car ils connaissent ce terrain comme personne. Présent sur le Briançonnais depuis 2012, le 7ème BCA utilise les anciens baraquements militaires de la Cité Vauban pour s’entrainer dans le secteur tout au long de l’année. Ces bâtiments composaient ce qu’on appelait communément la ligne Maginot des Alpes et l’un d’eux se trouve à proximité immédiate de l’arrivée du Tour de France. Sans mauvais jeux de mots, le 7ème bataillon de chasseurs alpins est le véritable local de l’étape.

 

« On a une compagnie qui s’entraine depuis 10 jours au Granon et on en profite donc pour participer à cette journée du Tour », lieutenant-colonel Franck

 

Le passage du Tour de France en haut de ce col mythique qui n’a été gravi qu’une seule fois dans l’histoire, en 1986, était donc la parfaite occasion pour mener une action en soutien des blessés de l’armée de Terre. Elle a notamment été matérialisée par le port d’un T-shirt avec l’inscription #Avecnosblessés par les collègues présents au Granon.

 

« Chaque année, l’armée de Terre a une journée dédiée aux blessés en opérations pour les soutenir car ils ont des parcours longs et difficiles moralement »

 

Au total, 70 soldats du 7ème BCA de Varces s’étaient réunis au sommet du col du Granon pour mettre également en place un dispositif d’accueil. Amoureux des sports de montagne et de la montagne tout simplement, cette arrivée a également permis de faire connaitre le métier de militaire pour découvrir autre chose que l’image traditionnelle qu’on lui colle. « On va faire quelques démonstrations, montrer du matériel et échanger avec tous les gens sur place pour se faire connaitre. Notre métier, c’est de remplir toutes les missions difficiles en terrain escarpé quand il fait froid, quand il neige et quand c’est en altitude », explique le lieutenant-colonel Franck.

 

Après le Granon, place à la fête nationale

Bis repetita ce 14 juillet pour le départ de Briançon où une cellule d’information sera également installée avant le début de l’étape-reine de cette édition 2022 jusqu’à l’Alpe d’Huez. Ils participeront ensuite, à 16h, à une cérémonie patriotique en cette journée de fête nationale avec cette fois-ci, le 4ème régiment de chasseurs de Gap à la manœuvre.

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço