Hautes-Alpes : Granon en altitude sur le Tour de France

Hautes-Alpes : Granon en altitude sur le Tour de France
© Thibaut Durand

SPORTS / « Le passage du Tour de France, c’est à chaque fois l’histoire des Hautes-Alpes qui s’écrit », déclare le Président du Département Jean-Marie Bernard

 

- Hautes-Alpes -

 

Plus haut sommet de la Grande Boucle pendant 25 ans à la suite de sa seule arrivée en 1986, le col du Granon a depuis été détrôné en 2011 par un autre col haut-alpin, le Galibier. De retour sur le devant de la scène après 36 ans d’absence, ses 11,3 km à 9,2% vont permettre de voir, ce mercredi soir, plus clair et surtout réaliser une vraie sélection entre ceux qui peuvent encore espérer gagner le Tour et ceux qui devront voir leur ambition à la baisse. 

 

Les Hautes-Alpes et le Tour, une belle histoire d'amour

Après les pavés, la Super Planche des Belles Filles et deux étapes alpestres, le Tour de France 2022 entre dans une autre dimension ce mercredi avec l’étape 11 entre Albertville et le col de Granon. 151,7 km de haute montagne avec notamment l’enchainement Galibier-Granon qui ne manquera pas de faire mal aux jambes du peloton. Ce n’est pas Eduardo Chozas qui dira le contraire, lui qui est encore aujourd’hui le seul à avoir lever les bras en haut des 2.413 mètres d’altitude du col du Granon. L’Espagnol a été même invité par le Département des Hautes-Alpes pour marquer cette arrivée mythique.

Un Département qui ne cache pas son attachement à la plus grande course cycliste au monde car comme le déclare le Président Jean-Marie Bernard, « le passage du Tour de France, c’est à chaque fois l’histoire des Hautes-Alpes qui s’écrit ». L’histoire du département à coup sûr mais aussi celle de la Grande Boucle tout simplement car le col du Granon restera à jamais le moment où Bernard Hinault a perdu en 1986 son maillot jaune à la faveur de l’Américain et coéquipier Greg LeMond. Une passation de pouvoir symbolisée le lendemain au sommet de l’Alpe d’Huez où les deux coureurs sont arrivés main dans la main. Coïncidence : les coureurs de cette édition 2022 suivront exactement leurs traces ce jeudi, jour de fête nationale, entre Briançon et ces 21 lacets de légende.

 

C.Lourenço