Hautes-Alpes : Embrun, commune pilote pour le projet » Gares de demain »

Hautes-Alpes : Embrun, commune pilote pour le projet » Gares de demain »

SOCIÉTÉ / La Région va mettre 40 millions d’euros sur la table pour trois gares. Objectif : les rendre plus attractives et plus accueillantes

 

- Hautes-Alpes -

 

Quel visage pouvons-nous donner à nos gares dans le futur ? C’est la question que se pose la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Le projet « Gares de demain » est testé dans trois communes du territoire : Cuers dans le Var, Sorgues dans le Vaucluse et Embrun dans les Hautes-Alpes. Une enquête sera menée par un cabinet d’étude auprès des usagers mais aussi des touristes. Elle a d'ailleurs débuté depuis deux mois. Des ateliers seront aussi proposés tout l’été. Objectif : rendre plus accueillant, plus attractif et plus sécurisé cet espace souligne Chantal Eyméoud, maire d’Embrun et vice-présidente de la Région

 

« La Région a prévu 40 millions d’euros de travaux pour ces trois gares à utiliser dans les trois ans », C. Eyméoud

 

 

Les premiers travaux pourraient être menés dès 2023.

Notez que dans ce dossier des mobilités, Renaud Muselier, le Président de l’hémicycle marseillais s’est engagé au fonctionnement, dès le 1er juillet 2023, d’un train pendulaire « test » entre Gap et Embrun. Il s’agira, dans un premier temps, de mesurer l’intérêt de ce nouveau moyen de locomotion pour la population mais aussi des touristes.

 

A. Vallauri