Hautes-Alpes : rénover des logements pour permettre aux seniors de rester chez eux

Hautes-Alpes : rénover des logements pour permettre aux seniors de rester chez eux

SOCIAL / L'État et le Département des Hautes-Alpes ont signé une convention. Elle acte de 7,5 millions d'euros de subventions pour rénover 345 logements à destination des personnes âgées aux revenus modestes voire très modestes

 

- Hautes-Alpes - 

 

Ce n’est plus un secret : les Hautes-Alpes ont beaucoup trop de logements passoires énergétiques. Et qui dit passoire énergétique dit aussi précarité, avec des foyers pour qui le chauffage pèse entre 10 à 15 % du budget par mois. Les personnes âgées ne sont pas épargnées, et ce constat les poussent souvent à partir dans des structures communes, comme les EHPAD.

 

7,5 millions d’euros pour 345 logements rénovés

Le Département et l’État ont pris la décision de décliner sur tout le territoire un programme qui a déjà porté ses fruits sur le Sisteronais Buëch : le Programme d’intérêt général de lutte contre la précarité énergétique et adaptation des logements au vieillissement et au handicap. Il s’agit de financer, pour les foyers âgés modestes ou très modestes, les travaux de rénovation. Et permettre à ces seniors de rester chez eux, car, entre le coût du chantier et la lourdeur administrative pour obtenir des aides, c’est souvent le découragement qui prime. C’est là où le PIG, le Programme d’Intérêt Général trouve son action, « l’intérêt est de soutenir le territoire et ses habitants. Tendre la main à ceux qui ont besoin d’aides financières et techniques pour rénover leur logement afin d’y rester », explique Cédric Verline, secrétaire général de la préfecture des Hautes-Alpes.

 

Des foyers trop isolés et souvent en manque d’informations

Ce programme prend en charge l’aide financière et technique pour ces seniors à revenus modestes voire très modestes. Mais encore faut-il les connaître. Jean-Marie Bernard, le président du Département des Hautes-Alpes, tourne son regard vers les intercommunalités, « ils doivent aller chercher les gens, car ils connaissent les personnes dans leurs villages ceux qui ont besoin de ces aides ». Des élus, des maires, qui sont « la clé de la réussite » selon Gérard Tenoux, vice-président de la Communauté de Communes du Sisteronais Buëch. L’opération a fonctionné sur son territoire : on visait 100 logements rénovés, ce sont finalement 180 qui l’ont été. « On compte sur les maires pour aller à la rencontre de ces personnes, et elles seront prises en charge à 100 % ».

 

« Un cercle doublement vertueux : on espère le double de retombées économiques pour les entreprises locales », C. Barnéoud

 

7,5 millions d’euros seront investis dans toutes les Hautes-Alpes pour rénover 345 logements. Le cercle sera doublement vertueux car les carnets de commande des entreprises locales vont se remplir. Pour 1 euro investi, Claire Barnéoud, vice-présidente du Département en charge des logements, espère 2 euros de retombées économiques, « sur 7,5 millions d’euros de subventions, on peut espérer que ça va générer 15 millions d’euros de travaux réalisés par les entreprises du département ».  

Un programme soutenu à hauteur de 6,5 millions d’euros par l’État, 500.000 euros par le Département et le reste par la Drôme, la Région et le Sisteronais Buëch.

 

C. Cava Michard