Hautes-Alpes : transmettre le Tour de France du Granon, une prouesse technique

Hautes-Alpes : transmettre le Tour de France du Granon, une prouesse technique

SPORT / Un pylône temporaire a été monté pour que médias et spectateurs puissent suivre cette mythique arrivée

 

- Hautes-Alpes -

 

C’est l’un des évènements sportifs les plus couverts au monde. Entre 300 et 400 médias feront le déplacement sur les routes du Tour de France. Pour que les images soient retransmises en direct, Orange, partenaire depuis 20 ans de la Grande Boucle, doit amener sur chaque arrivée réseau et fibre optique. Mais pour l’étape 11, le 13 juillet prochain, tous les regards seront tournés vers le col du Granon à plus de 2.400 mètres d’altitude. Des conditions qui obligent Orange à jouer de toute sa technicité. « On a monté un pylône qui est temporaire. Avec la technique des faisceaux hertziens, on va renvoyer dans la vallée sur un autre pylône qui lui-même va renvoyer sur un autre pylone jusqu’à finalement la salle de presse où il y aura tous les médias », explique Vincent Parisot, directeur de la communication direction Orange Sud-Est.

 

« On va amener du débit d'images jusque dans le monde entier », V. Parisot

 

 

Pour préparer cette arrivée mythique au Granon, ce sont des techniciens locaux qui ont été impliqués en amont et qui le seront également le Jour-J. Michel Fernandez est chef de projet chez Orange.

 

Notez que cette antenne provisoire installée au sommet du col du Granon sera démontée dès le lendemain de l’étape.

 

T. Durand/ A. Vallauri