Hautes-Alpes : Joël Giraud candidat pour le Perchoir

Hautes-Alpes : Joël Giraud candidat pour le Perchoir

POLITIQUE / Le député de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes se lance officiellement à la course pour devenir le Président de l’Assemblée Nationale

 

- Hautes-Alpes -

 

Joël Giraud candidat pour le Perchoir. Le député de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes se lance officiellement dans la course pour devenir le Président de l’Assemblée Nationale. L’ancien secrétaire d’État à la ruralité puis ministre de la Cohésion des territoires souhaite que le Parti Radical, dont il fait partie, « témoin de 120 ans d’histoire, soit le garant de cette balance » alors que l’Assemblée Nationale est dans une position politique inédite. En effet, le Président n’a pas de majorité absolue dans les rangs du Palais Bourbon.

 

"Il faut sortir la France de toutes éventualités de blocage", Joël Giraud

 

Contacté par la rédaction d'Alpes 1, Joël Giraud estime être un bon candidat, dans le consensus, "c'est quelque chose que j'ai fait quand j'étais rapporteur général des Finances. Il y avait pas mal de bonnes idées venues d'autres groupes. Il faut avoir des capacités d'écoute que je crois avoir. On n'a pas été maire d'une commune pendant 30 ans et trois ans rapporteur des Finances sans avoir une façon de concevoir les compromis qui soit fructueuse". Une candidature dont il a informé Emmanuel Macron, "je l'ai informé de ma volonté de faire. À ce stade, je n'ai pas reçu de 'no go". Il n'a pas forcément à s'investir et à soutenir des candidats". 

 

Une candidature, des réactions

Dans les Alpes du Sud, plusieurs députés ont réagi sur Alpes 1 à cette annonce. Pour Pascale Boyer, parlementaire d'Ensemble ! réélue sur la première circonscription haut-alpine, « la nouvelle représentation de l’Assemblée Nationale a besoin d’une présidence solide et expérimentée. Joel Giraud saura être à la hauteur pour tenir cette fonction qui demandera des qualités d’écoute, de rassemblement et de concertation ». Avis inverse, et sans surprise, par contre pour Christian Girard, député du Rassemblement National sur la première circonscription des Alpes de Haute-Provence, « il représente le PRG élu mais avec l’étiquette Macron. Alors je ne sais pas comment ça va être pris par l’hémicycle. Franchement je crains un peu ».

Notez que cette élection se tiendra le 28 juin.

 

C. Cava-Michard