Hautes-Alpes : plus de transport collectif à Serre-Ponçon durant l’été

Hautes-Alpes : plus de transport collectif à Serre-Ponçon durant l’été

SOCIÉTÉ / La Communauté de Communes mise sur les navettes… et pour un train pendulaire en 2023

 

- Hautes-Alpes -

 

L’été sera chaud… et surfréquenté. C’est en tout cas ce à quoi s’attend la Communauté de Communes de Serre-Ponçon. Elle a donc décidé de prendre des « mesures radicales » en proposant plus de transport collectif public.

 

Une navette Chorges-Chanteloube

Tout d’abord, alors qu’entre 1.700 et 1.800 véhicules se pressent chaque jour en saison estivale sur le site de Chanteloube, la décision a été prise d’instaurer, avec un investissement de 24.000 euros, une navette gratuite entre Chorges et la baie, tous les jours. Mis en place dès le 9 juillet prochain, ce minibus partira de la gare caturige dès 9h30, toutes les heures, pour rejoindre Chanteloube, avec un dernier retour à 19h. Le tout jusqu’au 21 août. La commune d’Embrun, s’attend de son côté à une hausse de la fréquentation de son plan d’eau. Elle renforce les trajets de sa navette qui fait le lien entre le centre-ville et les quartiers et son plan d’eau. Gratuite également, cette navette roulera au carburant végétal.

 

 

Depuis le 1er juillet 2021, la Communauté de Communes a la compétence "mobilités" et Chantal Eyméoud, sa présidente et vice-présidente de la Région Provence Alpes Côte d’Azur souhaite bien développer ces transports collectifs. Elle plaide notamment pour un train pendulaire entre Gap et Embrun.

 

« C’est un sujet sur lequel je travaille énormément avec le Président de la Région pour mettre en place ce système dès l’été 2023 », C . Eyméoud

 

 

Notez qu’une navette entre Embrun et Les Orres existe également. Elle est au tarif de 3 euros.

 

A. Vallauri