Hautes-Alpes : deux enquêtes classées sans suite pour des disparus de Boscodon

Hautes-Alpes : deux enquêtes classées sans suite pour des disparus de Boscodon

JUSTICE / Les hypothèses du suicide ou de la chute accidentelle sont aujourd'hui les plus plausibles pour expliquer les décès de Cédric Delahaie et Laurence Bouilly-Klamm

 

- Hautes-Alpes -

 

Deux enquêtes classées sans suite pour des disparus de Boscodon. Après les découvertes des corps sans vie de Cédric Delahaie le 27 juin et le 1er juillet 2021 ainsi que de Laurence Bouilly-Klamm le 19 juillet, le parquet de Gap avait ouvert des enquêtes en recherches des causes de la mort. En l'absence d’infraction pénale, le procureur Florent Crouhy a donc décidé de les classer sans suite le 25 mai dernier. Une décision qui a été communiquée le jour même aux familles des victimes en présence notamment des enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie de Briançon. Étant donné qu’aussi bien les investigations que les expertises médicales n’ont pas pu établir l’intervention d’un tiers dans ces décès, le suicide ou la chute accidentelle sont les hypothèses les plus plausibles et envisageables. Deux pistes qui étaient dès le début privilégiées par le parquet.

 

C.Lourenço