Hautes-Alpes : un manque d’arbitres pour l’Embrunman sur fond d’imbroglio avec la FFTRI

Hautes-Alpes : un manque d’arbitres pour l’Embrunman sur fond d’imbroglio avec la FFTRI

SPORTS / Gérald Iacono, président de l'Embrunman Triathlon cherche donc 30 personnes parce que la Fédération ne laisse pas ses arbitres venir sur le site haut-alpin

 

- Hautes-Alpes -

 

Un manque d’arbitres pour l’Embrunman sur fond d’imbroglio avec la FFTRI. Alors que la 38ème édition du célèbre triathlon haut-alpin se tiendra le 15 août, son organisation rencontre des écueils avec des arbitres qui ne sont pas au rendez-vous. 30 au total, ce qui explique l’appel à volontaires de la part de l’emblématique président de l’Embrunman, Gérald Iacono. C’est aussi l’occasion pour ce dernier de régler ses comptes avec la Fédération Française de Triathlon. Le conflit a démarré lorsque la FFTRI a déposé la marque Embrunman sans son accord, ce qui a abouti par la sortie de la course du giron fédéral. Deuxième épisode, l’année dernière, avec l’excès de zéle de l’arbitre principal qui a disqualifié 17 concurrents après la remise des médailles et du maillot de finisher. Une décision inacceptable pour Gérald Iacono qui a les a donc requalifiés avec une pénalité de temps mais cela lui a valu une condamnation de 5 ans d’interdiction de licence. « Cette sanction a été à la hauteur de la volonté de me nuire », déclare-t-il. Un pouvoir de nuisance qui semble continuer en empêchant par-dessus le marché les arbitres de venir à Embrun. En étant hébergées et indemnisées, toutes les bonnes volontés avec une expérience dans l’arbitrage du triathlon sont donc les bienvenues en contactant l’organisation à l’adresse mail suivante : gerald-iacono@free.fr.

C.Lourenço