Hautes-Alpes : le renouveau vertueux des Orres

Hautes-Alpes : le renouveau vertueux des Orres

TOURISME / SPORTS / L'optique de la candidature des Jeux Olympiques d'hiver en 2034 ou en 2038 est une opportunité que la station haut-alpine ne veut pas laisser échapper

 

- Hautes-Alpes -

 

Le renouveau vertueux des Orres. Après deux années compliquées comme tous les professionnels de la montagne, la station haut-alpine a connu en 2021 l’une de ses meilleures saisons d’hiver avec notamment une hausse de 10 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2019, qui était alors son meilleur cru. Même courbe positive en ce qui concerne le taux de fréquentation en passant de 60 % à 70 % avec des pics lors des vacances de Noël et de février. Des chiffres remarquables que le maire Pierre Vollaire explique notamment par la volonté de transformation constante des Orres pour améliorer son attractivité.

 

« On est capable de proposer des Jeux différents mais qui reprennent l’esprit de l’olympisme », Pierre Vollaire

 

Des 10,1 millions d’investissements qui ont permis l’inauguration cet hiver de deux tapis roulants et d’un télésiège débrayable six places sur le secteur de Bois Méan, à 1.800 mètres en passant par la modernisation des usages été comme hiver pour valoriser la pratique du VTT, la station porte son regard vers l’avenir. Un avenir éco-responsable qui s’inscrirait bien, en cas de retenue de la candidature de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, dans l’organisation des Jeux Olympiques 2034 ou 2038 dans les Alpes du Sud.

 

Un positionnement clair des Orres qui veut accueillir le plus grand évènement sportif au monde et notamment la descente olympique de ski alpin sur la piste de Pousterle. Quoi qu’il en soit, la station prouve qu’elle est à la hauteur de ses ambitions en organisant notamment les championnats de France de ski alpin en 2023 ou encore le championnat de France de descente en VTT du 8 au 11 septembre prochain. Avant de réunir la crème de la crème nationale, les Orres donnent rendez-vous les 25 et 26 juin pour la première édition du Girly Ride : un week-end 100% féminin qui permettra de réunir débutante et experte sur le Bike Park.

 

C.Cava-Michard/C.Lourenço