Hautes-Alpes : l’heure de la douloureuse a sonné

Hautes-Alpes : l’heure de la douloureuse a sonné

ÉCONOMIE / Vous avez jusqu’au 19 mai pour la déclaration papier de vos revenus, et jusqu’au 24 mai pour celle en ligne

 

- Hautes-Alpes -

 

C’est l’heure de la douloureuse. Il est possible de déclarer ses revenus depuis le 7 avril dernier. Après un bug national durant le week-end qui a touché les fonctionnaires, la situation est désormais revenue à la normale. Sur le territoire haut-alpin, on compte 87.000 foyers. 42.000 sont imposables, soit une hausse de sept points par rapport à 2021. Un territoire où il est possible de faire sa déclaration papier jusqu’au 19 mai alors que quelques jours de plus sont accordés, soit jusqu’au 24 mai, pour celle en ligne. Pour cela, vous devez vous connecter sur impots.gouv.fr, la déclaration est déjà pré-remplie. Il vous suffit de la compléter si besoin.

 

 

Mais il est toujours possible de joindre par téléphone ou de rencontrer des agents en cas de questions et de requêtes spécifiques souligne Renaud Rousselle, directeur départemental des Finances publiques des Hautes-Alpes.

 

« Il y a des accueils permanents sur les trois sites où sont implantés nos services, et on s’associe aussi au réseau des maisons France Services »

 

Plusieurs nouveautés cette année : la revalorisation des indemnités kilométriques pour les frais réels, l'avance immédiate de crédit d'impôt pour Service à la personne ou encore la déduction des frais de télétravail suite à la crise sanitaire.

Notez que dans les Hautes-Alpes, une quarantaine d’agents sont spécialisés sur la thématique des impôts. De plus, une réflexion est engagée, indique la Direction des Finances publiques, afin de créer une équipe dédiée aux appels téléphoniques et au e-contact pour faciliter toujours plus les relations avec l’usager.

 

A. Vallauri