Hautes-Alpes : des lycéens sensibilisés au génocide rwandais

Hautes-Alpes : des lycéens sensibilisés au génocide rwandais
© T. Durand

CULTURE / ÉDUCATION / Des élèves de Terminale Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques ont travaillé sur le massacre des Tutsi au Rwanda. Un épisode sombre commémoré ce 7 avril

 

- Hautes-Alpes -

 

« Ils ne veulent pas oublier ». Des élèves de Terminale Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques (HGGSP) du Lycée de Briançon travaillent depuis plusieurs semaines sur le génocide des Tutsi au Rwanda. D’avril à juillet 1994, 800.000 Rwandais, des hommes, des femmes et des enfants ont été massacrés. En 2019, Emmanuel Macron avait souhaité que la date du 7 avril soit celle de la journée officielle de commémoration de ce génocide. En mai 2021, le Président de la République s’était rendu au Rwanda. À Kigali, il avait prononcé un discours reconnaissant la responsabilité de la France dans ce massacre.

 

Les élèves associés à plusieurs devoirs de mémoire

Un épisode sombre de l’histoire, qui 28 ans après, doit résonner dans « la mémoire collective » selon le Gouvernement et cela passe par l’éducation. « Il s’agit d’une commémoration officielle, donc quelque chose qui a été mis en œuvre par l’ONU puis développée par l’État Français. L’Éducation Nationale est un service de l’État. On nous a demandé de travailler sur cette thématique comme sur d’autres. Les élèves sont par exemple associés aux manifestations du 11 novembre, du 14 juillet et aux diverses commémorations » explique Daniel Gilbert, professeur d’HGGSP au Lycée d’Altitude de Briançon.

« Les relations d’aujourd’hui dépendent aussi de ce qu’il s’est passé auparavant », une élève

 

Pour les élèves qui ont participé à ce projet, le devoir de mémoire est très important pour comprendre le monde d’aujourd’hui.

T. Durand