Hautes-Alpes : incendies, "les départs sont volontaires, la piste criminelle privilégiée"

Hautes-Alpes : incendies, "les départs sont volontaires, la piste criminelle privilégiée"

FAITS DIVERS / 75 pompiers interviennent toujours aux Infournas. Un chien spécialisé de la gendarmerie interviendra en début de semaine, il recherchera la présence potentielle de produit accélérant

 

- Hautes-Alpes - 

 

L’intervention des pompiers se poursuit toujours aux Infournas dans le Champsaur. Un secteur en proie aux flammes depuis samedi en début d’après-midi. Ils étaient 100 hier au plus fort de l’opération, épaulés par trois canadairs de la Sécurité Civile. 10 rotations ont été effectuées. Après d’intenses heures de lutte, les effectifs ont été désengagés à la tombée de la nuit, « les conditions n’étaient plus réunies pour poursuivre le travail sur place », explique le colonel Patrick Moreau, directeur du SDIS 05.

Au départ des pompiers, une 40aine d’hectares avaient brûlé. Au petit matin, ce dimanche, 10 autres hectares avaient été parcourus. 75 hommes ont été rappelés sur place pour poursuivre les opérations de mouillage et de grattage. Un bombardier d’eau DASH, avec à son bord du produit retardant, a effectué un survol de la zone mais la décision a été prise de ne pas effectuer de largage.

 

Un autre incendie à Chorges le long d'une départementale

L’enquête pour destruction par incendie se poursuit, des Techniciens en Identification Criminelle ont effectué des relevés alors que samedi, dans le même temps vers 18h, un autre feu s’est déclaré à Chorges, « toujours près d’une route départementale et toujours pour une raison qui n’est pas naturelle », explique à la rédaction d’Alpes 1 le colonel Moreau. Un feu qui aurait pu provoquer d’intenses dégâts au vu de sa localisation, si la décision n’avait pas été prise rapidement de dérouter les canadairs en intervention dans le Champsaur. Trois rotations ont été assurées, pour épauler là aussi les équipes au sol. « Si nous n’avions pas eu des moyens aériens, vu la végétation et le massif susceptible d’être impacté, nous aurions pu être face à un feu d’ampleur », conclut le directeur du SDIS 05.

 

"Un chien spécialisé de la gendarmerie inspectera tous les derniers incendies", procureur Florent Crouhy

 

Contacté, le procureur du parquet de Gap Florent Crouhy assure qu’il n’y a aucun doute sur l’origine, « elle est volontaire. Quant à la piste criminelle, elle est privilégiée ». Un chien d’une brigade de gendarmerie régionale sera appelé en renfort en début de semaine. Spécialisé en recherche de produits accélérants, il retracera tous les incendies de ces derniers jours dans les Hautes-Alpes.

En début d'après-midi ce dimanche, un autre feu a été signalé à Laye, là aussi près d'une route départementale et toujours pour une raison inconnue. 

 

C. Cava Michard