Hautes-Alpes : la préfecture répond aux agriculteurs sur la gestion de ressources en eau

Hautes-Alpes : la préfecture répond aux agriculteurs sur la gestion de ressources en eau

AGRICULTURE / La FDSEA 05 et les JA 05 s'étaient mobilisés ce vendredi matin pour contester les actuels critères du Plan d'Action Sécheresse

 

- Hautes-Alpes -

 

La préfecture répond aux agriculteurs sur la gestion de ressources en eau. Mécontents des critères du Plan d’Action Sécheresse approuvé en 2006, la FDSEA 05 et les JA 05 se sont mobilisés ce vendredi matin devant les locaux de l’État à Gap en y déposant notamment de grosses quantités de foin et autres substances agricoles. En rencontrant une délégation d’agriculteurs, la préfète Martine Clavel a tenu à rappeler que les critères du PAS n’ont pas été modifiés depuis 16 ans et ont été définis à l’époque à « dire d’expert », c’est-à-dire de manière estimative faute de données hydrologiques suffisantes.

Désormais inadaptées à la réalité hydraulique, la définition des nouvelles valeurs de seuils va être « variable au cours de la saison pour avoir une gestion plus fine » suivant les observations disponibles telles que la météorologie, l’humidité des sols ou les débits. En ce qui concerne les délais entre l’entrée et la sortie de gestion de la sécheresse, la préfète considère qu’une « marge d’appréciation locale doit être trouvée pour gérer la situation au plus près des réalités agronomiques et climatologiques du moment ». Finalement, elle est ouverte à de nouveaux échanges à l’avenir car il reste du temps pour l’adoption du nouveau plan sécheresse.

 

C.Lourenço