Hautes-Alpes : le convoi de solidarité de Gap partira directement en Ukraine

Hautes-Alpes : le convoi de solidarité de Gap partira directement en Ukraine

UKRAINE / Ce sont deux chauffeurs ukrainiens qui ont pris le volant, au péril de leurs vies, pour conduire les chargements jusqu'à deux villes ukrainiennes

 

- Hautes-Alpes -

 

À Gap, le formidable élan de solidarité pour l'Ukraine devrait se poursuivre. Le maire Roger Didier organise une nouvelle réunion ce mercredi soir, au campus des Trois Fontaines. Il sera question d’une nouvelle collecte de produits, notamment d’hygiène, mais aussi de l’accueil de réfugiés ukrainiens.

 

Le premier convoi partira finalement en Ukraine, où les besoins sont croissants

Quant au premier convoi, parti vendredi, il est arrivé dimanche à Legnica en Pologne. Mais les besoins étant déjà couverts dans cette ville, la décision a été prise d’acheminer les deux semi-remorques directement en Ukraine, à Lviv et Khmelnytskyï. « Seul le chargement du fourgon a été livré au lycée où la délégation gapençaise est hébergée », précise le maire.

Une professeure de français basée à Legnica a pu anticiper et mobiliser des chauffeurs routiers ukrainiens de plus de 60 ans, donc non concernés par la mobilisation militaire. Les chargements des deux semi-remorques ont été transférés et ils ont pris la route, « ils prennent évidemment des risques, il y avait beaucoup d’émotions quand ils sont repartis de Legnica », explique Roger Didier. Le convoi devrait arriver dans les jours prochains dans un grand hôtel de Lviv et Khmelnytskyï où des réfugiés ukrainiens sont logés pour fuir les bombardements. Quant aux bénévoles gapençais, ils devaient arriver à Strasbourg ce lundi soir.

 

C. Cava Michard