Hautes-Alpes : 57 feux en février, la préfète appelle à la plus grande prudence

Hautes-Alpes : 57 feux en février, la préfète appelle à la plus grande prudence

SÉCURITÉ / ENVIRONNEMENT / Ce mois de février 2022 se place au 1er rang en termes de nombres d’interventions pour le service départemental d’incendie et de secours depuis 1993

 

- Hautes-Alpes -

 

57 feux de l’espace naturel ont touché le territoire des Hautes-Alpes en février. Face à ce constat, la préfète Martine Clavel appelle à la plus grande prudence. Février 2022 se place au 1er rang en termes de nombres d’interventions pour le service départemental d’incendie et de secours, depuis 1993. Les conditions météorologiques très sèches en ce mois de mars continuent de favoriser des départs de feux de l’espace naturel sur le département.

 

De plus en plus de contrôles

Les contrôles vont donc se multiplier préviennent les services de l’État. Les manquements constatés sont passibles d’une amende de 135 euros car 60% de ces feux ont lieu en dehors des horaires autorisés, 40% des interventions sont liées à des écobuages et 23% des interventions à des feux de déchets verts.

Pour rappel, le brûlage des déchets verts est interdit sur tout le département quelle que soit la période de l’année. Il existe toutefois des dispositions dérogatoires. Dans ces cas-là, il est important d’informer les pompiers le matin de l’emploi du feu, d’effectuer le brulage entre 10h et 15h, de ne pas laisser le feu sans surveillance, d’éteindre totalement le feu avant son départ du chantier. De plus, l’usage du feu est interdit par vent supérieur à 40 km/h.

 

A. Vallauri