Hautes-Alpes : Gap se mobilise pour la population ukrainienne

Hautes-Alpes : Gap se mobilise pour la population ukrainienne

SOCIAL / POLITIQUE / Vêtements, couvertures, jouets, nourriture non périssable et médicaments non soumis à ordonnance sont les dons acceptés dans les points de collectes reconnaissables grâce aux affiches « Solidarités Ukraine/Ville de Gap »

 

- Hautes-Alpes -

 

Gap se mobilise pour la population ukrainienne. Alors que la guerre fait rage en Ukraine à la suite de l’invasion russe, l’émotion est vive partout en France et notamment dans les Hautes-Alpes. À l’initiative du maire de Gap, Roger Didier, deux réunions ont été organisées ce lundi afin de mettre en place une collecte en collaboration avec Jacques Achery, fondateur de l’Arasfec qui a l’expérience des actions de solidarité avec plusieurs pays d’Europe de l’Est.

 

 

Vêtements, couvertures, jouets, nourriture non périssable et médicaments non soumis à ordonnance sont les dons acceptés dans les points de collectes reconnaissables grâce aux affiches « Solidarités Ukraine/Ville de Gap ». Parmi eux, plusieurs grandes surfaces gapençaises, le Quattro, les centres sociaux, la mairie Centre ou les mairies annexes mais une liste complète sera mise à jour en temps réel sur le site internet de la municipalité. Une mobilisation des acteurs associatifs, de socioprofessionnels, d’élus et tout simplement de citoyens qui se fait spontanément et naturellement.

 

« Mon esprit est paralysé ! J’ai envie d’aller dormir et me rendre compte à mon réveil que tout cela était un cauchemar », Olena Feradova, une Gapençaise d'origine ukrainienne

 

Pour Roger Didier, cette collecte doit permettre à « nos amis ukrainiens qui vivent un véritable drame de savoir que cette ville moyenne des Hautes-Alpes est solidaire en apportant sa pierre à l’édifice ». Une solidarité qui touche énormément Olena Feradova, cette Ukrainienne vivant en Gap mais qui a toujours de la famille et des proches dans la région de Soumy, au nord-est du pays non loin de la frontière russe.

 

Un convoi de 1.700 km pour amener un bout de Gap auprès du peuple ukrainien

Démarrée dès ce lundi, cette collecte de dons est mise en place jusqu’à jeudi inclus pour le départ d’un convoi vendredi matin vers Leniwka en Pologne où des contacts réguliers existent avec des militants associatifs gapençais. Cet acte de solidarité se voudra plus impactante car cette ville abrite une forte communauté ukrainienne qui fait en sorte d’accueillir des compatriotes en fuite.

 

C.Lourenço