Hautes-Alpes : Mont-Dauphin se découvre en réalité virtuelle

Hautes-Alpes : Mont-Dauphin se découvre en réalité virtuelle

CULTURE / SANTÉ / Un outil qui se destine aux publics empêchés, personnes âgées ou en situation de handicap, et qui est testé sur la com-com du Guillestrois Queyras

 

- Hautes-Alpes -

 

Mont-Dauphin se découvre en réalité virtuelle. C’est une véritable expérience immersive de la place forte qui est proposée grâce à la start-up Lumeen. Un outil qui se destine en particulier aux publics empêchés. Les personnes en situation de handicap ou encore âgées peuvent désormais découvrir ou redécouvrir ce haut-lieu de la culture haut-alpine. Un atelier pour seniors à Guillestre proposait cette expérience la semaine dernière. L’outil propose plusieurs thématiques : évasion, relaxation, réminiscence.

 

Une plongée à travers des paysages grâce à ces masques de réalité virtuelle

Engagée dans le programme européen Alcotra-Terres Monviso, la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras teste ce service d’expérience immersive dans son volet « inclusion sociale ». Alors que le service « Vie sociale et services de proximité » a loué ces casques, depuis janvier dernier, des actions sont depuis menées sur quatre EHPADs du territoire mais aussi dans des ateliers à destination des seniors. Et les retours sont plus que positifs souligne Laëtitia Pras, directrice de ce service à la Communauté de de Communes Guillestrois Queyras.

 

« Les professionnels de santé y trouvent des usages apaisants, relaxants. Ça fait sortir les résidents de leur quotidien », L. Pras

 

En 2021, Lumeen a fait partie des candidats retenus par l’incubateur du patrimoine. Cette structure lancée par le Centre des Monuments Nationaux en 2017 permet de soutenir des starts-up qui proposent des solutions innovantes grâce notamment à un accompagnement financier. C’est comme cela que la start-up a choisi Mont Dauphin pour mener cette expérience immersive. Des prises de vues ont été réalisées en juin dernier. Une belle visibilité pour la place forte de Mont Dauphin selon Manon Assénat, chargée de communication pour le centre des Monuments Nationaux, « aujourd’hui, au moment où l’on parle, il y a peut-être des résidents d’un EHPAD à Lille ou Bordeaux, qui sont en train de visiter Mont-Dauphin ».

Notez que deux mallettes, soit six casques de réalité virtuelle, ont été louées par la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras pour être déployées sur le territoire. Un investissement de plus de 4.600 euros pour 12 mois.

 

Le reportage d'Aurore Vallauri

 

A. Vallauri