Hautes-Alpes : un rapport contre les inégalités des femmes rurales

Hautes-Alpes : un rapport contre les inégalités des femmes rurales

SOCIÉTÉ / La question de la parité au sein des conseils municipaux des communes rurales de moins de 1.000 habitants pose toujours débat

 

- Hautes-Alpes -

 

Un rapport contre les inégalités des femmes rurales. Dénommé « Femmes et ruralités : en finir avec les zones blanches de l’égalité », ce rapport a été remis ce lundi par le sénateur des Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud, à la préfète Martine Clavel. Un travail de 10 mois avec huit autres sénateurs, qui a été notamment ponctué d’une réunion de concertation organisée le 8 mars dernier à Embrun. Ce document fait de diagnostics et de propositions doit être un coup de projecteur sur les inégalités connues par les 11 millions de femmes rurales françaises.

 

« On a des enjeux spécifiques à la ruralité qui touchent les femmes donc elles doivent entrer dans l’ascenseur intercommunal », Jean-Michel Arnaud

 

De la favorisation de leur mobilité à l’accès aux soins avec notamment des gynécologues de proximité en passant par le renforcement des moyens aux associations de soutien aux victimes de violences intrafamiliales, les outils sont là selon le sénateur. Une loi n’est pas obligatoirement nécessaire pour démarrer ce travail dans les territoires avec les services de l’État et les collectivités locales. Seule ombre au tableau, la question de la parité au sein des conseils municipaux des communes rurales de moins de 1.000 habitants, qui pose toujours débat même si Jean-Michel Arnaud est clairement en faveur d’une meilleure représentation féminine qui se répercutera au niveau des intercommunalités.

 

Convaincu que ce « brainstrorming » peut être greffé et déployé au niveau national, Jean-Michel Arnaud compte bien organiser des rendez-vous réguliers avec l’espoir, comme le dit Brigitte Saez-Nectoux présidente du CIDFF 05, que « des choses concrètes puissent être faites ». Notez que toujours dans le cadre de la délégation sénatoriale aux femmes et à l’égalité des chances dont il est membre, l’ancien maire de Tallard travaille actuellement sur la lutte contre les violences faites aux femmes à travers l’industrie de la pornographie.

 

C.Lourenço