Hautes-Alpes : "les présidentielles, c'est une course à l'échalote"

Hautes-Alpes : "les présidentielles, c'est une course à l'échalote"

POLITIQUE / Chantal Eyméoud a choisi de rejoindre le mouvement "Horizons" et de parrainer Emmanuel Macron. Quant aux législatives, elle ne sera pas candidate

 

- Hautes-Alpes - 

 

C’est un nom qui ne s’affichera pas pour les législatives. Chantal Eyméoud ne sera pas candidate pour les échéances de juin prochain dans les Hautes-Alpes. La deuxième vice-présidente de la région PACA, en charge du plan montagne et des affaires européennes, également maire d’Embrun et présidente de la communauté de communes de Serre-Ponçon était l’invitée du « 8 :30 » ce lundi.

Pas candidate pour les législatives, néanmoins, elle suit de près les élections présidentielles. Chantal Eyméoud a rejoint le mouvement « Horizons » fondé par l’ancien premier Ministre Edouard Philippe, « c’est un parti de centre droit dans lequel je me retrouve ». Quant aux autres candidats déclarés, elle ne s’y « retrouve pas, c’est une course à l’échalote. Une série de candidat qui s’époumonne sur le bien fondé de leurs idées. Aucun candidat déclaré n’est convaincant ».

 

C. Cava Michard