Hautes-Alpes : Nils Allègre à la recherche du temps perdu à Pékin

Hautes-Alpes : Nils Allègre à la recherche du temps perdu à Pékin

SPORTS / Dans le creux de la vague depuis de le début de saison, le Haut-Alpin mise sur ses premiers Jeux Olympiques pour retrouver le goût de la performance

 

- Hautes-Alpes -

 

Nils Allègre à la recherche du temps perdu à Pékin. Après une belle saison 2020-2021 avec notamment cette 4ème place au Super-G de Garmisch Partenkirchen qui est aujourd’hui son meilleur résultat en carrière, cet hiver est bien moins réjouissant pour le Haut-Alpin. Le skieur de Serre-Chevalier n’a en effet qu’une 11ème place à Beaver Creek à se mettre sous la dent. Suffisant pour composter son ticket pour ses premiers Jeux Olympiques mais assez peu pour faire le plein de confiance.

 

« Je n’ai pas fait beaucoup de kilomètres depuis le début de saison donc forcément, ça se paye », Nils Allègre

 

Conscient qu’il ne se présente pas dans les meilleures dispositions, Nils Allègre ne se cherche pas d’excuses et mise sur la qualité première du skieur, l’adaptabilité pour, qui sait, créer l’exploit.

Parti en Chine vendredi, le programme du Haut-Alpin se regroupe au tout début de ces deux semaines olympiques. Assuré de prendre le départ du Super-G, le Briançonnais s’élancera le 8 février prochain pour aller chercher une médaille. Encore incertain en ce qui concerne sa participation pour la descente, Nils Allègre devra pour le coup être prêt encore plus tôt car il s’agira de la première course de ski alpin des JO, le 6 février prochain.

 

C.Lourenço