Hautes-Alpes : le Département propose un budget entre ambition et réalisme

Hautes-Alpes : le Département propose un budget entre ambition et réalisme

ÉCONOMIE / POLITIQUE / Pour 2022, l’enveloppe pour l'investissement est de 60 millions d’euros en faisant la part belle aux mobilités, au patrimoine et au soutien des collectivités territoriales

 

- Hautes-Alpes -

 

En amont de l’assemblée plénière de ce mardi, le président du Département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard et le vice-président en charge des Finances Patrick Ricou ont présenté ce vendredi le premier budget primitif de cette mandature pour l’année 2022. Un budget de 256,3 millions d’euros qui évolue de 3,5% par rapport à 2021 grâce notamment à une maitrise des dépenses de fonctionnement et une bonne dynamique de recettes avec une partie de la TVA qui rentre dans les caisses du Département à la suite de la suppression de la taxe d’habitation.

 

« Rapporté au nombre d’habitants, on est certainement le département qui investit le plus en France », Patrick Ricou

 

Mission principale de la collectivité locale, les solidarités sont au cœur de ce budget avec 84 millions d’euros axés autour de l’enfance, la famille, l’insertion et la dépendance. L’investissement n’est pas en reste dans la lignée des orientations budgétaires que le Département s’est fixé en injectant 400 millions d’euros sur la durée du mandat dans le cadre d’un plan pluriannuel d’investissement. Pour 2022, l’enveloppe est de 60 millions d’euros comme le détaille Patrick Ricou.

Même si ce n’est pas la priorité de la mandature, le désendettement progressif se poursuit année après année avec un encourt à la fin de 2021 de 174 millions d’euros. Selon le Département, la dette devrait baisse de 5 à 10 millions d’euros l’année prochaine.

 

 

Notez finalement qu’en parallèle du vote du budget 2020, deux autres délibérations sont à l’ordre du jour : l’adoption d’un avenant de 1,2 millions d’euros au plan de financement de la Rocade de Gap, et la dissolution du Syndicat Mixte Ouvert SUD THD qui était le réseau d’initiative publique pour le déploiement de la fibre dans les zones délaissées avant l’Appel à Manifestions d’Engagements Locaux remporté par SFR en 2019.  

 

C.Lourenço