Hautes-Alpes : la future antenne Free ne fait pas l’unanimité à Champoléon

Hautes-Alpes : la future antenne Free ne fait pas l’unanimité à Champoléon

SOCIÉTÉ / La contestation d'une partie de la population monte d’un cran avec une manifestation ce mardi, à 18h30 devant la mairie à l’occasion du conseil municipal

 

- Hautes-Alpes -

 

La future antenne Free ne fait pas l’unanimité à Champoléon. Selon une partie non négligeable de la population de cette petite de commune du Champsaur d’un peu plus de 100 habitants, ce projet d’implantation est basé sur une étude « zones blanches » effectuée en 2016 qui concernait certains secteurs de la vallée. Une réalité qui semble révolue en 2021 grâce notamment au déploiement de la fibre optique. Après un courrier envoyé à la municipalité par le Collectif Champoléon, la contestation monte d’un cran avec une manifestation ce mardi, à 18h30 devant la mairie à l’occasion du conseil municipal.

 

« Les nuisances visuelles, sanitaires et touristiques sont énormes », Julia Queyras-Mondon

 

Avec l’avis favorable du maire Jean-Pierre Colle, les élus municipaux vont, ce soir même, se prononcer sur la « mise en place d’une convention d’occupation de la parcelle C237 par Free Mobile et l’autorisation de signature de l’accord de principe pour le dépôt d’une déclaration préalable ». L’édile y voit en effet de vrais avantages à l’arrivée de cette antenne de 15 mètres de haut comme par exemple une plus grande sécurité face aux dangers de la montagne. Insuffisant pour le Collectif Champoléon et l’une de ses membres Julia Queyras-Mondon qui est également conseillère municipale d’opposition.

Dernière demande et pas des moindres de la part du collectif : un moratoire sur ce projet et cette antenne « qui est révélatrice d’un choix de société qui nous déplait », explique ce groupement citoyen. Notez que le collectif « Adieu Glacier 05 Action Locale Pour l’Écologie et le Social » soutient ce mouvement contestataire.

 

C.Lourenço