Alpes du Sud : les cheminots disent non à des suppressions de postes

Alpes du Sud : les cheminots disent non à des suppressions de postes

SOCIAL / Une décision de la direction de la SNCF qui prévoit la suppression de 16 postes entre Briançon et Manosque

 

- Alpes du Sud -

 

« On va vivre un véritable plan social sur la ligne des Alpes ». Ce sont avec ces mots forts que le secrétaire général de la CGT Cheminots Hautes-Alpes, Julien Bouillé décrit la décision de la direction qui prévoit de supprimer 16 postes d’agents de la SNCF entre Manosque et Briançon. Pour avoir un ordre d’idées, cela représente près de 50% des effectifs des gares d’Embrun, Mont-Dauphin, L’Argentière La Bessée et Briançon.

 

« Nos dirigeants ne sont pas en phase avec la réalité du terrain », Julien Bouillé

 

À l’occasion d’une réunion informelle entre la direction et les partenaires sociaux tenue ce mardi après-midi, cette mesure s’inscrit dans une logique de réduction des coûts de production dans le cadre d’une feuille de route signée par la SNCF et le Conseil régional. « Sous le choc », les organisations syndicales CGT, FO et UNSA étaient représentées par une quarantaine de personnes devant la gare de Gap pour faire entendre leur mécontentement. Julien Bouillé, secrétaire CGT Cheminots sur la Ligne des Alpes :

La suite du mouvement sera décidée prochainement avec une réunion, l'intersyndicale assure cependant une chose : « on ne restera pas sans rien faire ! ».

 

C.Lourenço