Hautes-Alpes : Briançon, le quotidien des migrants à l'Église Sainte Catherine

Hautes-Alpes : Briançon, le quotidien des migrants à l'Église Sainte Catherine
© Thibaut Durand / Alpes 1

SOCIAL / Une mobilisation est prévue pour ce samedi à partir de 14h au Parc Roseinheim à Briançon. Reportage au sein de l'église Sainte Catherine à Briançon qui accueille, depuis la fermeture des "Terrasses Solidaires", les migrants passant la frontière de Montgenèvre. Parfois des familles avec des enfants ayant vécu l'enfer dans leur périple jusqu'en France

 

- Hautes-Alpes -

 

« Un toit, c’est la loi ! », tel est l’appel lancé par l’association "Tous Migrants" et les citoyens solidaires afin de rendre visible la situation compliquée des exilés de passage par la Cité Vauban à la suite de la fermeture temporaire des « Terrasses Solidaires » le 24 octobre dernier. Une manifestation ce samedi à partir de 14h au Parc Roseinheim pour réitérer leur demande aux pouvoirs publics : la mise en place d’un système d’accueil d’urgence en complément du refuge solidaire de Briançon.

 

« J’ai perdu la foi en l’humanité en côtoyant la police croate lors de mon voyage », migrante afghane accompagnée de son mari et ses deux enfants

 

C’est une fin de non-recevoir pour la préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel, qui ne prévoit aucun dispositif d’accueil complémentaire mais mise plutôt sur des moyens supplémentaires à la frontière afin d’entraver les passages illégaux.

En attendant, la paroisse Sainte-Catherine a ouvert ses portes pour offrir un campement de fortune temporaire auprès de 100 migrants actuellement à Briançon. Accompagné d’une interprète afghane, Thibaut Durand est parti à la rencontre des bénévoles, infirmières et bien entendu exilés.

 

T. Durand / C.Lourenço