Hautes-Alpes : Seguin et Attanasio à la conquête de la Jacques Vabre

Hautes-Alpes : Seguin et Attanasio à la conquête de la Jacques Vabre
© Damien Seguin

SPORTS / Les deux skippers originaires des Hautes-Alpes ont pris le départ ce dimanche depuis le Havre de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre, chacun accompagné de son co-skipper

 

- Hautes-Alpes - 

 

Ils ont pris ce dimanche la route du café ! Deux skippers originaires des Hautes-Alpes se sont élancés depuis le Havre dans la Transat Jacques Vabre : c’est Romain Attanasio et Damien Seguin. Une 15ème édition qui, pour la première fois de son histoire, prend la direction de la Martinique plutôt que du Brésil. Un parcours de 5.800 milles à destination de Fort-de-France pour les deux marins qui ne sont pas seuls. En effet, cette classique course transatlantique, qui a lieu tous les deux ans, se déroule en double. Une flotte de 79 bateaux était sur la ligne de départ hier, un record.

 

Damien Seguin, "une dernière pour la route"

Parmi eux, Damien Seguin le Briançonnais épaulé par Benjamin Dutreux. Ils sont à bord de l’IMOCA Groupe Apicil, avec un goût de dernière pour la route pour eux deux puisque c’est leur dernière course à bord d’un monocoque 60’ à dérives, à l’issue de la course, ils prendront la barre d’un foiler. Les deux skippers, arrivés respectivement 7ème et 9ème du Vendée Globe, avaient le sourire hier dans ce bateau d’ancienne génération.

 

Romain Attanasio, le test grandeur nature avec son nouveau bateau à foils

Pour lui, ce sera l’occasion de voir ce que son nouveau bateau à foils Fortinet-Best Western a dans le ventre. Romain Attanasio réalise enfin son rêve de naviguer avec le groupe de tête et aura à ses côtés Sébastien Marsset, avec qui il avait déjà fait la Transat Jacques Vabre en 2019. Et forcément, quand on se connait, on peut se confier des missions comme gérer l’électronique.

Romain Attanasio, dont la famille est originaire de Vars, a reçu des soutiens de poids ces derniers jours comme Francis Cabrel, qui a accepté de parrainer son nouveau bateau, et Paul le Guen, l’ancien international de football.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 © Romain Attanasio

 

C. Cava Michard