Hautes-Alpes : la population concertée pour la section sud de la rocade de Gap

Hautes-Alpes : la population concertée pour la section sud de la rocade de Gap

TRANSPORT / En point d’orgue de cette consultation, une réunion publique aura lieu le 18 novembre prochain à 18h au CMCL

 

- Hautes-Alpes -

 

La population concertée pour la section sud de la rocade de Gap. Serpent de mer depuis 1976 avec des premiers coups de pioche donnés en 2014, ce projet connait des délais insupportables pour le maire Roger Didier. Après avoir pris les choses en main pour le carrefour du Sénateur qui a été mis en service en juillet dernier, la municipalité veut également assurer la maitrise d’ouvrage de la section sud, aux Eyssagnières et dans un second temps, la section nord. Réponse positive espérée début décembre à l’occasion d’un comité de pilotage avec la préfète des Hautes-Alpes Martine Clavel et les services de l’État.

 

« Un moment capital dans le travail que nous avons à faire pour cette section sud de la rocade de Gap », Roger Didier

 

Avant cela, il est temps de concerter le public pour le futur aménagement de la route des Eyssagnières pour en faire un boulevard urbain de 2,4 km longé par une voie verte et limité à 70 km/h entre le carrefour du Sénateur et la route de Marseille. Menées par la DREAL et la DIRMED, les études d’opportunités ont porté sur trois variantes.

Elles seront ainsi soumises à la consultation publique du 2 novembre au 3 décembre par le biais d’un dossier accessible aux services techniques municipaux à la zone d’activité Justice et en ligne sur le site de la mairie. Alors que la première variante se situe sur un tracé entièrement neuf et la deuxième sur la route existante, le troisième choix est le bon équilibre par rapport aux deux autres solutions selon Roger Didier qui en fait sa variante préférentielle.

 

Objectif 2028-2029 pour la fin de la rocade de Gap

En point d’orgue de cette consultation, une réunion publique aura lieu le 18 novembre prochain à 18h au CMCL. La conclusion d’une nouvelle étape de ce projet interminable que l’édile gapençais veut à tout prix accélérer. « On veut aller plus vite. C’est une priorité et je le revendique », clame Roger Didier avec le lancement des études d’opportunités, fin 2021, pour la section nord dans le secteur de Varsie et de Pont Sarrazin. Objectif 2028-2029 pour la livraison complète de cette rocade de Gap. En 2024, la mise en service de la section centrale à Charance en la raccordant à la RN 84 sera complète et en 2025, les travaux de la section sud doivent prendre fin.

 

C.Lourenço