Hautes-Alpes : une course virtuelle pour aller « plus vite que le cancer »

Hautes-Alpes : une course virtuelle pour aller « plus vite que le cancer »

SANTÉ / Un événement qui aura lieu ce week-end et pour lequel le comité départemental de la Ligue contre le Cancer espère un important élan de solidarité

 

- Hautes-Alpes -

 

Une course virtuelle pour aller « plus vite que le cancer » ce week-end. D’où vous voulez, sur la distance que vous souhaitez et quand vous le désirez ce samedi ou ce dimanche, l’objectif reste le même : récolter des fonds pour aider la recherche. Un évènement à l’initiative de la Ligue contre le Cancer. Dans les Hautes-Alpes, 900 familles sont aidées chaque année par le comité départemental. En effet, l’accompagnement aux personnes malades et à leurs proches est l’une des principales actions du comité, en plus de la sensibilisation aux dépistages et au financement de la recherche. Une commission sociale de secours financier lorsque la maladie entraine une diminution des ressources peut aussi entrer en jeu. Une deuxième édition qui doit permettre de créer un important élan de solidarité selon Valène Mazeau, chargée de communication à la Ligue contre le Cancer des Hautes-Alpes. « On invite tous les Haut-Alpins à participer à notre course virtuelle solidaire. Sa particularité, c’est qu’elle peut se faire sur la distance que vous souhaitez. C’est une course qui peut se faire d’où vous voulez, de votre salon, du parc, au sommet d'une montagne. Vous pouvez la faire quand vous voulez et avec qui vous voulez durant le week-end » explique Valène Mazeau

 

« La ligue a choisi la course pour soutenir l’activité physique dans le quotidien mais aussi pour le côté solidaire », V. Mazeau

 

Vous pouvez vous inscrire sur le www.plusvitequelecancer.net pour 5,99 euros minimum. Vous pouvez faire un don plus important si vous le souhaitez. L’ensemble des inscriptions sera reversé à votre comité départemental. Notez qu’à Gap, un rassemblement aura lieu au Parc Givaudan, ce samedi à 14h, pour marcher ou courir ensemble. Les photos des participants pourront être partagées au comité départemental.

 

A. Vallauri