Hautes-Alpes : les pompiers manquent de bras dans le nord

Hautes-Alpes : les pompiers manquent de bras dans le nord
© Thibaut Durand / Alpes 1

SÉCURITÉ / Les centres de Vallouise-Pelvoux et de Puy-Saint-Vincent vont donc mutualiser les équipes pour intervenir plus rapidement

 

- Hautes-Alpes - 

 

Il manque de tenues rouges et noires dans le nord des Hautes-Alpes. Depuis plusieurs mois dans les Écrins, les casernes de pompiers voient les effectifs partir sans être renouvelés. Une décision a donc été prise : se regrouper entre Puy-Saint-Vincent et Vallouise-Pelvoux.

 

Non vaccination, mutation, suspensions d’engagement : les effectifs se délitent

Les volontaires manquent dans les casernes de pompiers de Vallouise-Pelvoux et de Puy-Saint-Vincent. Depuis un an et demi, le Chef de Centre des Écrins, Laurent Kypraios, ne peut faire que constater le délitement de ses effectifs, « il y a les suspensions d’engagement, les mutations et huit personnels suspendus à cause de la non vaccination ». Seulement six pompiers sont donc actifs dans son centre, « il nous faudrait plus d’une dizaine de pompiers pour avoir un fonctionnement normal ».

Pas assez d’effectifs, par conséquent, certaines interventions ont bien du mal à être réalisées, « des difficultés à armer les véhicules. Les centres voisins viennent donc à notre place », poursuit l’adjudant-chef. Sauf que l’hiver arrive et avec cette saison, c’est le nombre d’accidents qui augmente. « Cela risque d’être compliqué et ceux qui seront recrutés ne seront pas opérationnels avant 6-8 mois voire plus pour ce qui est incendie », craint Laurent Kypraios.

 

« Comme on manque de personnels, on se regroupe opérationnellement mais les centres restent indépendants », adjudant-chef L. Kypraios

 

Pour faire face à cette situation qui n’est pas unique dans le département, on va suivre l’exemple des casernes du Queyras et des Celliers : rapprocher le centre de Vallouise-Pelvoux de celui de Puy-Saint-Vincent. Il s’agit de mutualiser opérationnellement les équipes pour se rendre plus rapidement sur les lieux de l’intervention.

Notez que ce dispositif sera effectif à la fin du mois et ne portera que sur les secours à la personne. L’ambulance sera stationnée à Vallouise-Pelvoux l’été et Puy-Saint-Vincent l’hiver. Ce samedi, le centre des Écrins tiendra une réunion d’information pour trouver les bonnes volontés qui pourront devenir les prochains volontaires. Rendez-vous à 18h30. Interrogé sur ce sujet, le président du SDIS 05, Marcel Cannat, met aussi en avant la vaccination de pompiers qui ne le sont pas encore. Un point doit être fait prochainement.

Le reportage de Thibaut Durand et Aurore Vallauri : 

 

 

T. Durand