Hautes-Alpes : Col du Granon, Briançon, le département au cœur de l’un des juges de paix du Tour 2022

Hautes-Alpes : Col du Granon,  Briançon, le département au cœur de l’un des juges de paix du Tour 2022
© Patrick Domeyne

SPORTS / Escale emblématique des différents parcours de la Grande Boucle, les Hautes-Alpes ont une nouvelle fois été aux abonnés présents, ce jeudi, lors la présentation de l’édition 2022

 

- Hautes-Alpes -

 

À l’instar de l’ambiance mise par les supporters néerlandais au niveau du virage n°7 de l’Alpe d’Huez, la bonne humeur sera sans aucun doute également au rendez-vous de la 11ème étape de ce Tour de France qui sera jugé au sommet du Col du Granon le 13 juillet prochain. Il a fallu attendre 36 ans pour que la Grande Boucle revienne sur cette ascension mythique du massif des Cerces qui pointe à 2.413 mètres d’altitude avec 11,3 kilomètres d’ascension à 9,2%. Une arrivée mythique donc sur la commune de Saint-Chaffrey qui avait vu, en 1986, Bernard Hinault porter pour la dernière fois de sa carrière le maillot jaune qu’il avait amené à cinq reprises à Paris. Natif de Briançon et manager général d’AG2R-Citroën Team, Vincent Lavenu était sur le bord de la route avec ses enfants et espère que ses coureurs pourront lui offrir un beau cadeau pour ce passage de la Grande Boucle à la maison.

 

« Ça serait un peu un rêve pour moi que de voir l’un de mes coureurs remporter l’étape là-haut », Vincent Lavenu

 

Cette étape de 149 kilométres qui partira d’Albertville afin de poursuivre cette semaine alpestre du Tour n’est pas qu’un défi sportif pour les différents coureurs, à l’instar du Haut-Alpin d’adoption Rudy Molard qui connait très bien cette montée, mais aussi une prouesse technique pour les services du Département qui doivent préparer cette arrivée quelque peu particulière. « Une arrivée au Col du Granon, c’est à peu près identique à une arrivée aux Champs-Elysées car il faut autant de moyens humains et matériels », insiste Marcel Cannat, vice-président du Conseil départemental en charge des routes.

 

 

100 ans plus tard pour Briançon

Bien plus habituée des honneurs du Tour de France en étant pour la 35ème fois reprise ville-étape, un siècle après la toute première fois, la ville de Briançon sera la capitale du vélo à l’occasion de la fête nationale avec cette étape de 166 kilomètres entre la Cité Vauban et la légendaire Alpe d’Huez. Une énorme fierté pour le maire Arnaud Murgia qui n’avait jamais caché son intention de ramener la Grande Boucle dans sa commune dès sa prise de poste.

 

« Ça sera la fête du vélo pendant tout le mois de juillet à Briançon et le Grand Briançonnais », Arnaud Murgia

 

Les Haut-Alpins et plus spécifiquement ceux du nord du département sont une nouvelle fois gâtés par la plus grande course cycliste au monde avec deux étapes qui s’annoncent déjà d’anthologie à l’instar de celle de 1986. Un « Briançon-Alpe d’Huez » au tracé identique que celui de 2022 qui avait vu la victoire de Bernard Hinault main dans la main avec son successeur au palmarès et coéquipier américain Greg LeMond.

 

 

Notez que l’Étape du Tour qui permet à des cyclotouristes de courir dans les pas des plus grands champions de la discipline se tiendra le 10 juillet entre Briançon et l’Alpe d’Huez. Alors que les inscriptions sont ouvertes ce lundi à partir de 16h, les pré-inscriptions ont d’ores et déjà explosées, ce qui promet des retombées économiques encore plus grandes pour le département et plus spécialement le Briançonnais.

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios