Hautes-Alpes : un soldat du 4ème RCH décède accidentellement au Mali

Hautes-Alpes : un soldat du 4ème RCH décède accidentellement au Mali

SECURITE / Le maréchal des logis Adrien Quélin a perdu la vie ce mardi dans le cadre de l'opération Barkhane

 

- Hautes-Alpes -

 

Un soldat du 4ème RCH est mort au Mali ce mardi. Le maréchal des logis Adrien Quélin a perdu la vie dans le cadre de l'opération Barkhane. Il est décédé accidentellement sur la plateforme désert relais à Tombouctou, comme l'annonce ce mercredi matin le chef d’état-major des armées, le général Thierry Burkhard.

 

 

 

Un militaire distingué par « son excellent état d’esprit »

Né à Ermont dans le département du Val d’Oise, le maréchal des logis Adrien Quélin avait accompli toute sa carrière au sein du 4ème Régiment de chasseurs de Gap. Il s’était engagé en juillet 2013 comme volontaire de l’armée de Terre. Il s’était alors distingué par « son excellent état d’esprit » lors de sa formation initiale. Il avait été affecté au peloton maintenance régimentaire à l’escadron de commandement et de logistique.

De juillet à septembre 2014, il avait effectué sa première mission en Centrafrique dans le cadre de l’opération « Sangaris » comme mécanicien mobilité terrestre. Un an plus tard, d’octobre à décembre 2015, il part en mission sur le territoire national dans le cadre de la mission « Sentinelle ». Il est ensuite projeté au Mali de mai à octobre 2016 comme mécanicien mobilité terrestre. Il avait intégré l’école des sous-officiers et avait été nommé en décembre 2016 maréchal des logis. De juin à novembre 2019, il part de nouveau comme mécanicien au 43ème bataillon d’infanterie de marine au sein des forces françaises en République de Côte d’Ivoire.

Depuis juillet dernier, il était de nouveau projeté au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane. Il opérait au sein du Groupement tactique désert Roc Noir de la Force Barkhane. Ce mardi, ce mécanicien de 29 ans effectuait une opération de maintenance sur un camion lorsqu'un accident s'est produit à Tombouctou. Il a été grièvement blessé par la bascule de la cabine du camion alors qu'il travaillait sur le moteur du véhicule. Pris en charge immédiatement, il n'a pu être réanimé. Le maréchal des logis Adrien Quélin était décrit comme « technicien aguerri, fin pédagogue et aimant transmettre son expérience ».

 

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du décès

Depuis le début de l’opération Barkhane ce sont donc six militaires du 4ème RCH qui sont décédés au Mali dont cinq au combat. Lors de l’accident en vol de deux hélicoptères en novembre 2019, le capitaine Romain Chomel de Jarnieu, 34 ans et les maréchaux des logis Alexandre Protin, 33 ans, Antoine Serre 22 ans et Valentin Duval, 24 ans avaient péri aux côtés de neuf autres soldats Français. Engagé dans l’opération Barkhane au Mali, l’adjudant Émilien Mougin était décédé au combat le 21 février 2018. 

 

Les hommages se multiplient

Ce mercredi, le maire de Gap, Roger Didier, salue la mémoire du maréchal des logis Adrien Quélin. Pour Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes, «Adrien Quélin a payé de sa vie son engagement au service de notre sécurité à toutes et à tous. La France et les Hautes-Alpes lui doivent toute leur reconnaissance». Jean-Michel Arnaud, sénateur, se dit « en communion de peine avec le 4ème Regiment de Chasseur de Gap»

 

A. Vallauri 



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios