Hautes-Alpes : des batteries pour stocker et redistribuer l'électricité

Hautes-Alpes : des batteries pour stocker et redistribuer l'électricité

ÉCONOMIE / Trois sites de batteries de stockage, dont celui de Ventavon, seront pilotés à distance et en temps réel. Dans les Hautes-Alpes, c 'est la consommation de 10.000 ménages pendant deux heures qui pourra être stockée

 

- Hautes-Alpes -

 

C’est une première mondiale et la commune de Ventavon en fait partie. RTE a lancé ce lundi l’installation de batteries sur son site expérimental de gestion automatisée de stockage d’électricité à grande échelle. RINGO, c’est le nom de ce système. Il doit permettre de stocker le surplus d’électricité puis déstocker l’énergie en cas de besoin.

 

La consommation de 10.000 foyers pendant deux heures stockées

Trois sites de batteries de stockage, dont celui de Ventavon, seront pilotés à distance et en temps réel, pour la première fois. Dans les Hautes-Alpes, c’est une ancienne chambre d’eau d’une centrale hydroélectrique datant de 1910 qui fait peau neuve et s’offre une deuxième vie dans le cadre de ce projet. Une expérimentation qui doit débuter dans quelques semaines explique Jean-Philippe Bonnet, délégué régional RTE Méditerranée.

 

« Les batteries installées ici à Ventavon permettent d’absorber le surplus, de le stocker et de le garder en réserve », J-P Bonnet

 

À Ventavon, la capacité de stockage sera de 10MW soit environ la consommation de 10.000 foyers pendant plus de deux heures. Le montant global de l’investissement se chiffre à 80 millions d’euros dont 25 millions pour le site haut-alpin. Le démarrage industriel doit débuter au printemps prochain pour une phase de trois ans.

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios