Hautes-Alpes : l’État et le Département, un tandem pour combattre la pauvreté

Hautes-Alpes : l’État et le Département, un tandem pour combattre la pauvreté

SOCIAL / 895.000 euros sont mis sur la table en 2021 pour la mise en place de ce plan de lutte contre la pauvreté avec un co-financement des deux administrations

 

- Hautes-Alpes -

 

Présenté en décembre 2018 par le Président de la République Emmanuel Macron, le Plan national de lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi se veut transversal mais surtout décliné au niveau des territoires avec pour le coup, la collaboration du Conseil départemental des Hautes-Alpes dont la compétence principale est le social.

 

« Éviter que les jeunes sortent brutalement de l’Aide sociale à l’enfance sans être outillés avec cette possibilité de les accompagner jusqu’à 21 ans », Martine Clavel

 

Après 2019 et 2020, l’avenant 2021 de cette convention a été signé vendredi dernier par la préfète Martine Clavel et le président du Département, Jean-Marie Bernard afin de poursuivre cette stratégie qui repose sur quatre fondements : prévenir, refonder, garantir et mettre en œuvre. Une stratégie qui doit miser beaucoup sur la jeunesse selon Martine Clavel afin d’anticiper la pauvreté et non seulement tenter de la résoudre.

Sans surprise, la crise sanitaire a causé de gros dégâts sociaux sur le département mais un rebond significatif est à saluer et a perduré depuis. Avec actuellement 3.145 bénéficiaires du RSA sur les Hautes-Alpes, le Département a dû venir en aide à 500 foyers en plus entre mars et décembre 2020 alors que 300 ménages sont sortis de ce système d’allocation depuis février 2021. Notez finalement qu’au total, 895.000 euros sont mis sur la table en 2021 pour la mise en place de ce plan de lutte contre la pauvreté avec un co-financement des deux administrations.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios