Hautes-Alpes : le street art va habiller les façades de Briançon

Hautes-Alpes : le street art va habiller les façades de Briançon
Nean à Briançon

CULTURE / 160 candidatures ont été reçues, sept ont été sélectionnées pour cette session 2021 comme l’artiste international Nean

 

- Hautes-Alpes -

 

Le street art va habiller les façades de Briançon. Le Festival du même nom a été lancé en ce mois de septembre. Un évènement en partenariat avec l’association "Éternelles Crapules". Invitée à peindre une fresque l’hiver dernier, la collaboration est finalement allée plus loin avec la création de ce festival. Il s’étalera sur trois ans. Trois années durant lesquelles une vingtaine de façades de la Cité Vauban seront magnifiées par des artistes venus du monde entier. 160 candidatures ont été reçues pour cette édition, sept ont été sélectionnées pour la session 2021 avec la présence notamment de quatre internationaux.  

 

Rencontre avec l’un d’entre eux : Nean, un artiste belge

Nean, Le Mans, France

Perché à plus de 13 mètres de haut, dans une petite nacelle élévatrice, l’artiste Nean est à la fois au cœur des éléments, vue sur les montagnes et les fortifications Vauban, mais aussi un peu isolé, en hauteur, pour peut-être mieux se concentrer. Face à lui, un immeuble aux Cros, sur l’avenue René Froger. Une sorte de toile géante avec des dimensions qui donnent le tournis : 13 mètres par 12.  C’est là qu’il va exercer son art, avec passion, pendant une dizaine de jours. L’artiste travaille ses projets en amont grâce à la photographie et l’art numérique. Mais il puise aussi ses inspirations dans la peinture traditionnelle. Autodidacte, Nean n’en est pas à son premier coup d’essai. Un artiste qui à tout juste 30 ans pose sur la société un regard éclairé avec des œuvres qui se penchent notamment sur le temps qui passe et sur le rêve comme ici à Briançon, « l’idée, c’est de représenter une fresque avec un message onirique, poétique. Il s’agit d’inviter le public au voyage avec une image lumineuse, pleine de couleurs, amener quelque chose d’apaisant »

Nean, Rheinberg, Allemagne

 

Il a déjà graffé dans une dizaine de pays

En Belgique mais aussi en Allemagne, en Ukraine, aux Etats-Unis ou encore en France pour proposer des représentations à la fois hyper réalistes mais toujours pleines de douceur. « Je prends plus de plaisir à me déplacer dans des villes où l’on n’attend pas forcément le street art, parce qu’il y a un côté rafraichissant. C’est aussi des lieux auxquels on ne penserait pas forcément » explique l’artiste.

 

Nean : Kramatorsk, Ukraine

Notez que les artistes du Street Art Festival sont en résidence dans la ville de Briançon jusqu’à la fin du mois de septembre.

 

Le reportage d'Aurore Vallauri :

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios