Hautes-Alpes : à Gap, une femme enceinte de 7 mois et demi termine à la rue

Hautes-Alpes : à Gap, une femme enceinte de 7 mois et demi termine à la rue

SOCIAL / Après avoir trouvé refuge au squat "Chez Roger", elle a quitté la capitale douce pour tenter sa chance à Paris

 

- Hautes-Alpes -

 

À Gap, une femme enceinte de 7 mois et demi termine à la rue. Un scandale pour l’association « Toutes pour une » soutenue par le Réseau hospitalité, les antennes haut-alpines de La Cimade et JRS Welcome ainsi que le Planning Familial 05. Après avoir passé une nuit au foyer d’accueil La Cordée, cette Ivoirienne en situation irréguilère aurait été mise dehors fin août par un éducateur et le 115 n’a pu être d’aucune aide en évoquant un manque de place malgré des appels quotidiens de l’association.

 

« On ne laisse pas quelqu’un tout seul, dehors, dans la rue ! », membre de l’association « Toutes pour une »

 

Ayant trouvé refuge au squat « Chez Roger », la future maman a finalement décidé de quitter les Hautes-Alpes pour rejoindre Paris avec l’espoir d’avoir plus de chances dans une grande ville. Une situation insupportable et impensable en France pour cette membre de « Toutes pour une » qui plaide depuis trois ans auprès de la préfecture des Hautes-Alpes pour la mise en place d’un hébergement spécifique pour les femmes seules vulnérables.

Contactée par la rédaction d’Alpes 1, la version de la préfecture des Hautes-Alpes est bien différente de celle donnée par ce groupement d’associations locales. En effet, suite à son arrivée à La Cordée durant le weekend du 28 et 29 août, elle avertissait les éducateurs de son projet de quitter l’établissement d’accueil, ce qui mit fin à son hébergement le même jour. Alors en situation irrégulière, cette personne semble avoir fait une demande d’asile auprès du guichet unique des demandeurs d’asile à Marseille.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios