Hautes-Alpes : Refuges Solidaires et une société d'autocar visés par une enquête

Hautes-Alpes : Refuges Solidaires et une société d'autocar visés par une enquête

JUSTICE / 50 migrants en situation irrégulière ont été interceptés après avoir rejoints Paris depuis Briançon.. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour aide à l’entrée, à la circulation et au séjour d’étrangers en France. Il pourrait se dessaisir au profit du parquet de Gap

 

- Hautes-Alpes - 

 

50 migrants en situation irrégulière interceptés jeudi 2 septembre dernier à Paris, alors qu’ils venaient de Briançon. Selon nos informations, c’est l’association « Refuges Solidaires » qui serait à l’origine du transport, et serait donc visée par une enquête. Et c’est une société d’autocars haut-alpine qui aurait transporté ces migrants. Selon une source proche du dossier, ce sont des familles, des enfants et des hommes « principalement originaires de Tunisie, du Maroc, d’Afghanistan, d’Irak et d’Égypte ». 35 d’entre eux ont été placés en retenue administrative. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour aide à l’entrée, à la circulation et au séjour d’étrangers en France. Toujours selon nos informations, la société d’autocars avait déjà été contrôlée en août dernier à Paris pour transport de migrants. Contacté, le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, confirme qu’une enquête a bien été ouverte à Paris. Le parquet de la capitale pourrait prochainement se dessaisir au profit du parquet de Gap.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios