Hautes-Alpes : une activité touristique « légèrement en deçà des espérances »

Hautes-Alpes : une activité touristique « légèrement en deçà des espérances »
Crédit photo : Patrick Domeyne Pro

TOURISME/ Météo maussade, moins de réservations de dernière minute ou encore restrictions sanitaires pourraient expliquer ces chiffres pour juillet

 

- Hautes-Alpes -

 

Une activité touristique « légèrement en deçà des espérances » pour ce mois de juillet dans les Hautes-Alpes. L’Agence de Développement dresse un premier bilan de cette saison estivale à mi-parcours. Mais il faut dire qu’en 2020, des records de fréquentation avaient été battus. Cette année, le taux d’occupation des hébergements professionnels est en léger recul, c’est 49.5% pour le mois de juillet, soit une baisse de l’activité de 6% par rapport à la saison précédente, explique Yvan Chaix, directeur de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes. « Nous sommes sur une saison qui est très comparable à celle de l’année 2019. Les perspectives de remplissage étaient très bonnes, jusqu’à la fin du mois de juin, mais l’activité c’est un peu tassé avec moins de réservations de dernière minute, une météorologie assez capricieuse, et l’évolution de la situation sanitaire que l’on n’avait pas vu venir, avec la mise en place progressive du pass sanitaire ».

 

« Ce qui frappe, c’est que la consommation touristique marque un recul plus marqué. La frénésie de consommation de 2020 ne s’est pas confirmée », Y. Chaix

 

Quant au mois d’aout, il « s’annonce plutôt bien ». Yvan Chaix rappelle qu’il concentre habituellement les deux tiers de la fréquentation touristique estivale, « c’est dire si les quatre semaines qui s’ouvrent sont importantes »

 

« Les taux d’occupation prévisionnels sont conformes à ceux de la saison précédente » Y. Chaix

 

« On est confiant mais il faut faire preuve d’humilité car la météo joue un rôle prépondérant, les réservations de dernière minute aussi » ajoute le directeur de l’Agence de Développement.

 

Notez que selon les prévisions, la fréquentation devrait être « plutôt bonne » jusqu’au 15 septembre.  

 

A. Vallauri