Hautes-Alpes : les activistes « No Border » à Briançon

Hautes-Alpes : les activistes « No Border » à Briançon

SOCIAL / SÉCURITÉ / Prochaine étape de cette « caravane résistante » à Gap ce mardi

 

- Hautes-Alpes -

 

Les activistes « No Border » à Briançon. Après avoir franchi la frontière italienne ce samedi entre Clavieres et Montgenèvre, le mouvement Passamontagna avait réussi leur entreprise sous la surveillance d’un gros dispositif de gendarmerie. Une mobilisation de la gendarmerie mais aussi des CRS qui a été une nouvelle fois de rigueur dimanche lorsque ces militants majoritairement d’Italie ont décidé de rejoindre Briançon et le Refuge solidaire. Une manifestation qu’on craignait sous tension mais qui s’est conclu relativement dans le calme avec seulement quelques gaz lacrymogènes et certains jets de pierre. Une action militante fortement condamnée par le maire Arnaud Murgia qui regrette qu’on cible sa ville « à des fins d’en découdre avec les forces de l’ordre ou de dégrader ». Prochaine étape de cette « caravane résistante » à Gap ce mardi.

 

LR