Hautes-Alpes : La Grave, l’état de catastrophe naturelle reconnu après l’avalanche du 11 février

Hautes-Alpes : La Grave, l’état de catastrophe naturelle reconnu après l’avalanche du 11 février

SOCIÉTÉ / Il n’y avait pas eu de victimes à déplorer mais d’importants dégâts matériels

 

- Hautes-Alpes -

 

L’état de catastrophe naturelle reconnu par arrêté ministériel suite à l’avalanche du 11 février dernier à La Grave. La coulée d’une largeur de 800 mètres et de deux mètres d’épaisseur s’était déclenchée à environ 3.000 mètres d’altitude, vers 5h du matin, au niveau du glacier du Tabuchet, elle avait dévalé la montagne jusque dans la Romanche et près du village de la Grave. Il n’y avait pas eu de victimes à déplorer mais d’importants dégâts matériels. Le camping de la Meije avait été en partie détruit. Des habitations et des commerces avaient vu leurs fenêtres brisées, car le souffle de l’avalanche avait atteint la commune. Une conduite d’eau avait aussi été touchée. Les assurés disposent d’un délai de 10 jours à compter de la publication de cet arrêté pour déclarer leur sinistre auprès de leur compagnie d’assurance.

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios