Hautes-Alpes : une journée pour le retour des terres horticoles

Hautes-Alpes : une journée pour le retour des terres horticoles

ENVIRONNEMENT / AGRICULTURE/ Lucie et Florian Ravel de la Lavanderaie des Hautes-Baronnies à Orpierre ouvriront les portes de leur exploitation au public

 

- Hautes-Alpes -

 

C’est une première sur le territoire national, la journée de la Fleur Française aura lieu ce dimanche. Une initiative du Collectif du même nom pour qui la floriculture contribue au développement de l’économie rurale. Cette association, qui regroupe plus de 200 adhérents (producteurs, horticulteurs, grossistes, fleuristes) soutient une agriculture plus responsable.

Pour l’occasion, Lucie et Florian Ravel de la Lavanderaie des Hautes-Baronnies à Orpierre ouvriront les portes de leur exploitation au public. L’occasion de réaliser des bouquets de lavande extra-bleue. La floriculture, une envie qui puise ses racines dans l’histoire familiale du jeune couple. Les parents de Florian cultivaient la lavande pour compléter leur activité d’élevage. Quant au grand père de Lucie, il était négociant en tilleul, lavande et lavandin. Originaire des Hautes-Alpes, Florian et Lucie ont donc tout naturellement opté en 2015 pour ce retour aux sources.

 

« La culture de la lavande avait décliné et on s’était dit que ça serait formidable si on arrivait à relancer ça en toute modestie », L. Ravel

 

Aujourd’hui ce sont entre 20 et 25 hectares de champs mauves qui sont cultivés sur les communes d’Orpierre et environ. Sèches ou fraiches, les Français aiment offrir des fleurs. Mais 85% d’entre elles n’ont pas poussé sur le territoire national.

Le collectif de la Fleur française travaille donc pour ce retour des terres horticoles souligne Florian Ravel, « dans le collectif il y a ce côté proximité, qui est en lien avec une agriculture, raisonnée, biologique. Nous avec la lavande, c’est clair, que les abeilles, les polinisateurs sont fortement présents. On se doit de les préserver. Il y a aussi un aspect paysager. »

 

« La fleur façonne les paysages, ça permet d’amener de l’économie, du tourisme », F. Ravel

 

Mettre en valeur le secteur de la floriculture, le redynamiser mais aussi créer du lien entre fleuristes et producteurs français. Tels sont les objectifs du collectif pour que fleurissent sur nos tables des bouquets cultivés tout près de chez nous.

 

Notez que l’exploitation de Florian et Lucie Ravel se situe Route des Princes d’Orange à Orpierre. Plus d’informations concernant les modalités d'inscription auprès de l’Office de Tourisme Sisteron Buech.

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios