Hautes-Alpes : le Conservatoire du littoral s’installe sur les rives du lac de Serre-Ponçon

Hautes-Alpes : le Conservatoire du littoral s’installe sur les rives du lac de Serre-Ponçon

ENVIRRONEMENT / Créé en 1975, cet établissement public mène une politique foncière visant à la préservation définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres

 

- Hautes-Alpes -

 

Le Conservatoire du littoral s’installe sur les rives du lac de Serre-Ponçon. Créé en 1975, cet établissement public sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture s’appelle en réalité le Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres. Une appellation complète qui explique un peu mieux son intérêt pour le lac de Serre-Ponçon. Cet intérêt se manifeste par une politique foncière visant à la préservation définitive des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres.

 

« Avec de la protection foncière, quand on est propriétaire, on peut faire ! », Matthias Bigorgne

 

D’ores et déjà propriétaire de 60 hectares de terrain autour du lac, le Conservatoire du littoral par le biais de son directeur-adjoint, Matthias Bigorgne s’est rendu ce jeudi à Savines Le Lac pour signer un premier accord avec la Région Provence Alpes Côte d’Azur et le Département des Hautes-Alpes. Cette convention permettra d’intervenir financièrement et surtout foncièrement sur les rives du lac avec la création de nombreux périmètres d’intervention qui permettront plusieurs centaines d’hectares d’acquisition.

Cette visite qui devait initialement être en présence de la directrice du Conservatoire du littoral Agnès Vince a également été l’occasion de signer une convention de gestion avec le Syndicat mixte d'aménagement et de développement de Serre-Ponçon. En effet, une fois une parcelle de terre achetée, l’intendance est confiée au SMADESEP pour assurer au quotidien la sauvegarde de ces milieux fragiles avec les aides financières de la Région et du Département dans les restaurations et rénovations nécessaires. Notez que le Conservatoire du littoral pourra également abonder aux budgets de ces projets ponctuels.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios