Hautes-Alpes : un transformateur de 160 tonnes transporté en pièces détachées par train

Hautes-Alpes : un transformateur de 160 tonnes transporté en pièces détachées par train
©RTE/Jean-Luc Armand

SOCIÉTÉ / Un équipement d'envergure qui viendra compléter la rénovation du réseau électrique de la Haute-Durance après les deux transformateurs installés au poste de l’Argentière la Bessée depuis l’année dernière

 

- Hautes-Alpes -

 

Une logistique unique pour le dernier transformateur du nouveau réseau électrique de la Haute-Durance. Élément essentiel de ce programme de rénovation, le transformateur qui doit être mis en service en novembre 2021 au futur poste de Pralong a été déchargé ce mardi du wagon SNCF à la gare d’Embrun. La dernière ligne droite d’un périple impressionnant de cet équipement qui viendra compléter le réseau électrique de la Haute-Durance après les deux installés au poste de l’Argentière la Bessée depuis l’année dernière. 

 

Un transformateur de 8 mètres de long, 5 mètres de large et 160 tonnes conçu dans les Hautes-Alpes

Depuis le début de ce chantier titanesque en 2015, RTE a rénové 200 km de lignes électriques dans la Haute-Durance en reconstruisant 100 km en aérien à l’écart des habitations et 100 km en souterrain. L’installation des deux premiers transformateurs à très haute tension à L’Argentière la Bessée permet déjà d’alimenter le Grand Briançonnais. Ces derniers permettent en effet de récupérer l’électricité à 225.000 volts des lignes aériennes pour la transformer à 166.000 volts et la distribuer par des câbles souterrains sur le nord de la vallée.

Ce même processus sera donc réitéré avec le poste de Pralong pour fournir l’Embrunais en énergie grâce à ce troisième et dernier transformateur de 8 mètres de long, 5 mètres de large et 160 tonnes. Un équipement d’envergure qui a été conçu à L’Argentière la Bessée dans des conditions uniques en Europe. « Très vite, il nous est apparu qu’on ne pouvait pas l’acheminer ici en Haute-Durance depuis les usines où ce type d’appareil est fabriqué. Il a donc été intégralement assemblé dans les Hautes-Alpes par l’entreprise portugaise EFACEC. C’est l’aboutissement d’une dizaine d’années de réflexion et d’études pour pouvoir concevoir et assembler ce transformateur », indique Jean-Philippe Bonnet, délégué RTE Méditerranée.

 

 

Une fois assemblé, l’acheminement de ce transformateur au poste de Pralong s’est révélé être un véritable défi logistique. Le 27 avril dernier, le premier périple consistait déjà à le transporter à la gare de l’Argentière la Bessée car c’est bel et bien en train que le transformateur a rejoint Embrun dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Un convoi ferré de 9 heures qui a été anticipé au centimètre près par la Société de Transports Spéciaux Industriels qui était à la manoeuvre de ce travail de précision. 

 

« On a réalisé des études préalables et on a utilisé la technique de la mesure laser ça qui nous a permis d’avoir une vue extrêmement précise de la voie ferrée et de son environnement. », Patrice Rollinger, directeur des opérations de STSI, filiale de SNCF Geodis

 

Avec l’objectif de terminer ce chantier de près de huit ans en 2022-2023, RTE va par la suite poursuivre le démontage de toutes les lignes anciennes des bords du lac de Serre-Ponçon et jusqu’aux cols du Lautaret et du Galibier. 200 pylônes ont déjà été enlevés et le même nombre devrait l’être dans les quatre mois à venir pour dégager au maximum les paysages de la Haute-Durance. Notez que le budget global de ces travaux titanesques entièrement financés par RTE s’élève à 230 millions d’euros.

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios