Hautes-Alpes : meurtre par arme à feu à Gap, la préméditation retenue

Hautes-Alpes : meurtre par arme à feu à Gap, la préméditation retenue

FAITS DIVERS / L'autopsie du corps de la victime sera menée ce lundi au sein de l'Institut Médico-Légal de Grenoble

 

- Hautes-Alpes - 

 

Mort d’un homme de 66 ans par arme à feu samedi quartier des Cèdres à Gap : l’auteur présumé sera mis en examen pour assassinat. Ce dernier, un sexagénaire en fauteuil roulant, aurait ouvert le feu sur son voisin pour un différend concernant une place de parking pour personne handicapée. Le matin même des faits, le conflit avait déjà explosé entre les deux. L’auteur présumé aurait alors attendu le retour de son voisin à l’entrée de cette résidence Serrebourges, armé d’un fusil de chasse calibre 12, et lui aurait tiré deux fois dessus. Une balle a atteint la victime en pleine poitrine, elle est décédée peu de temps avant l’arrivée des secours.

 

La préméditation retenue

Interpellé sans opposer de résistance, l’homme a été placé en garde à vue. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Gap pour assassinat, la préméditation de ce tir mortel ayant été retenue. Elle a été confiée à la brigade de sûreté urbaine. L’autopsie de la victime devrait être pratiquée aujourd’hui au sein de l’Institut médico-légal de Grenoble. Le parquet de Gap devrait également se dessaisir au profit du pôle criminel de Grenoble.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios