Hautes-Alpes : crise au CHICAS, plus de 250 personnes mobilisées

Hautes-Alpes : crise au CHICAS, plus de 250 personnes mobilisées

SANTÉ / Face au climat actuel, comment se passe le quotidien des soignants ?

 

- Hautes-Alpes -

 

Plus de 250 personnes mobilisées ce vendredi devant l’hôpital de Gap. Un rassemblement à l’appel du Collectif « Pour l’Avenir du Chicas » et de l’intersyndicale CGT, CFDT, FO. Car depuis plusieurs semaines c’est un climat délétère qui règne au sein de l’établissement. Un climat pesant depuis qu’un conflit entre orthopédistes, les docteurs Hammami et Norrote a éclaté. Une trentaine de médecins et soignants seraient en arrêt maladie. Près de 50 agents auraient été reçus par le médecin du travail. Plus de 500 consultations auraient été annulées ou reportées, tout comme 200 interventions. Alors face à ce climat, comment se passe le quotidien des soignants ?

 

« On est obligé en permanence de faire attention à ce qu’on dit, on n’a l’impression d’être surveillé »

 

« C’est presque hallucinant ce qui se passe. Je suis très malheureux de la situation actuelle de l’hôpital » explique un manifestant. Un autre souligne que durant cette période de COVID 19, « on n’a pas besoin de ça en plus ».  

 

C. Lourenço/ A. Vallauri