Hautes-Alpes : golf à Crots, une idée qui ne fait pas son trou pour tout le monde

Hautes-Alpes : golf à Crots, une idée qui ne fait pas son trou pour tout le monde

TOURISME / ENVIRONNEMENT / Le collectif Adieu Glacier 05 et la Confédération Paysanne appellent à manifester ce samedi à midi à l’intersection de la RN94 et la route de Boscodon

 

- Hautes-Alpes -

 

Golf à Crots, une idée qui ne fait pas son trou pour tout le monde. Porté par la Communauté de communes de Serre-Ponçon, ce projet de golf neuf trous vise à apporter une nouvelle offre d’activité dans ce territoire où le tourisme est le grand moteur de l’économie locale. Clairement opposés à la construction de cet équipement, le collectif Adieu Glacier 05 et la Confédération Paysanne appellent à manifester ce samedi à midi à l’intersection de la RN94 et la route de Boscodon en cette journée internationale des luttes paysannes.

 

« Ça part d’un golf et ça crée beaucoup d’autres problématiques comme une consommation d’eau excessive ou un usage de pesticides », Stéphane Passeron, coordinateur du collectif Adieu Glacier 05

 

Ce rassemblement se veut original à l’instar de celui contre la rocade de Gap le 17 novembre 2020 où des faux péages ont été installés pour faire entendre leur message. En effet, selon Stéphane Passeron, coordinateur du collectif Adieu Glacier 05, ce golf à Crots accaparera des terres agricoles et aura des conséquences environnementales néfastes.

 

Des contre-vérités pour Chantal Eyméoud

Des accusations infondées pour Chantal Eyméoud, présidente de la Communauté de communes de Serre-Ponçon qui tient à rappeler le grand respect des aspects écologiques de ce projet. « Le fait de dire qu’il y a des espèces végétales à protéger, c’est faux ! Que l’on aille pendre des terres agricoles, c’est faux ! Je pense qu’il y a beaucoup de contre-vérités et un manque d’informations de la plupart des personnes », rétorque le maire d’Embrun.

Avec un budget prévu entre 3 et 3,5 millions d’euros avec de nombreuses subventions, ce futur golf de Crots devrait être directement géré par l’intercommunalité et non par une délégation de service public. Notez que le collectif Adieu Glacier 05 se rassemblera à nouveau le 8 mai prochain dans le secteur du deuxième lac artificiel d’Europe. Le grief portera cette fois-ci sur les privatisations des biens communs sur le barrage de Serre-Ponçon avec ce fameux slogan : « Le jour où tout sera privatisé, on sera privé de tout ».

 

C.Lourenço