Hautes-Alpes : budgets supplémentaires et politique énergétique pour le Département

Hautes-Alpes : budgets supplémentaires et politique énergétique pour le Département

POLITIQUE / La dernière assemblée plénière de l'actuelle mandature aura lieu le 13 avril prochain

 

- Hautes-Alpes -

 

Alors que la dernière assemblée plenière de l’actuelle mandature aura lieu le 13 avril prochain si les élections ne sont pas reportées, le Conseil Départemental des Hautes-Alpes va présenter son compte administratif 2020. Des résultats de clôture de 36,4 millions d’euros considérés comme excellents dans la lignée de la feuille de route fixée jusqu’en 2025 avec un plan d’investissement de 358 millions d’euros. Cela a été notamment possible par une bonne maitrise des dépenses de fonctionnement qui a connu une diminution de 3,6 millions d’euros et un recours à l’emprunt modéré à hauteur de 15 millions d’euros afin de poursuivre le désendettement progressif de la collectivité. Ces 36,4 millions d’euros peuvent ainsi être injectés dans le budget 2021. « Ils vont servir à toutes les opérations d’investissements qui étaient engagées à la fin de l’année d’à peu près 11 millions d’euros. Ils vont également servir à couvrir quelques baisses de recettes évaluées à 1,7 millions d’euros avec notamment l’absence des taxes des remontées mécaniques », explique Patrick Ricou, 1er vice-président en charge du développement économique et des finances départementales.

« Cette société d’économie mixte a pour but de concevoir des projets et que la richesse créée soit distribuée sur le département et pas ailleurs », Jean-Marie Bernard

 

Outre les questions budgétaires, une délibération aura également lieu sur les réseaux d’énergies renouvelables avec le Département qui veut clairement reprendre la main et jouer un rôle d’opérateur. C’est dans cette logique que Jean-Marie Bernard, président du Département va proposer la création d’une société d’économie mixte dans le domaine de l’énergie.

Dans le secteur de la rénovation énergétique, le Département a été subventionné dans le cadre du Contrat d’Avenir État-Région avec une enveloppe de 23 millions d’euros qui équivaut à 50% des différents travaux. Ceux de l’école du Socle à Serres à partir de l’automne 2022 et des Archives départementales à l’automne 2021 sont notamment concernés par ces aides.

 

C.Lourenço