Hautes-Alpes : confinement, « les successions de stratégies sont critiquables »

Hautes-Alpes : confinement, « les successions de stratégies sont critiquables »

POLITIQUE / Le sénateur des Hautes-Alpes est rapporteur de cette mission commune analysant la gestion de la crise sanitaire et les conséquences des mesures prises

 

- Hautes-Alpes - 

 

La France entre dans une nouvelle phase de mise sous cloche pour quatre semaines au moins, « un troisième confinement » pour Jean-Michel Arnaud, invité du "8:30". Le sénateur des Hautes-Alpes est rapporteur de cette mission commune analysant la gestion de la crise sanitaire et les conséquences des mesures prises. S’il souhaite que ces décisions soient « les ders des ders », il juge « critiquables les successions de stratégies et l’absence de lisibilité économique ». Un manque de visibilité qui décourage les citoyens et « créé un trouble, altère l’engagement. J’appelle chacun à faire preuve de responsabilités, à respecter les consignes, à faire peser le moins possible sur l’appareil sanitaire ». Jean-Michel Arnaud salue néanmoins la mise en place « pour la première fois » d’une stratégie avec un calendrier, « la vaccination qui monte en puissance ».

 

C. Cava Michard