Hautes-Alpes : « je n’admettrai pas qu’un nouveau confinement soit instauré », J. M Bernard

Hautes-Alpes : « je n’admettrai pas qu’un nouveau confinement soit instauré », J. M Bernard

POLITIQUE / Si pour l’élu, « l’ensemble des mesures nécessaires doivent être prises dans l’intérêt des Haut-Alpins », un confinement serait « bien plus néfaste que bénéfique »

 

- Hautes-Alpes -

 

« Je n’admettrai pas qu’un nouveau confinement soit instauré dans les semaines à venir ». Déclaration ce vendredi du Président du Conseil Département des Hautes-Alpes. Jean-Marie Bernard prend acte du placement par le Gouvernement du territoire en vigilance renforcée. Si pour l’élu, « l’ensemble des mesures nécessaires doivent être prises dans l’intérêt des Haut-Alpins », un confinement serait « bien plus néfaste que bénéfique ». Pour lui, la meilleure des mesures à prendre est la vaccination. Il espère notamment « un nouvel arrivage en masse » alors que 1.170 doses du vaccin Pfizer BioNtech et 800 doses d’Astra Zeneca sont disponibles dans le département depuis ce vendredi et jusqu’à mardi.

 

A. Vallauri